La Barquera « Grand Prix Guyader » au départ de Douarnenez

La Barquera s’ancre dans un nouveau port d’attache et noue des liens durables avec Douarnenez.
La plus espagnole des courses bretonnes s’élancera le 4 mai 2013 du Finistère.
En s’amarrant dans l’un des plus jolis ports du littoral atlantique, La Barquera ouvre un nouveau chapitre aux saveurs du kouign-amann et des conserveries et intègre le prestigieux Grand Prix Guyader.

L’une des plus anciennes et plus importantes courses-croisières qui conduit chaque année entre 30 et 50 bateaux à travers le golfe de Gascogne sur un parcours semé d’embûches mais aussi de nuits lactées, de surfs endiablés ou de « pétole » qui rendent humbles les plus affûtés des régatiers.
Logo La Barquera
La Barquera, c’est aussi la fête de la plaisance et de l’art de vivre ; chacun vient y trouver ce qu’il cherche. Des plus compétiteurs au plus plaisanciers des équipages, 200 à 300 participants cohabitent pour leur plus grand plaisir durant une semaine.

Une course qui est née en 90 , un produit clés en main, avec la garantie d’un encadrement ad hoc.
Un accueil personnalisé et efficace dans chaque port, la possibilité de découvrir de nouveaux horizons ou d’y revenir.
L’Espagne et son sens de l’hospitalité sont évidemment des atouts majeurs pour le succès de la course. Dans le même temps, les équipages ont la certitude de boucler leur semaine de régate etdans les temps, en huit jours, dans le cadre des fêtes de l’Ascension.

Barquera Arrivée à Gijon Photo: A.Cassim

Penn Sardin, kouignamann et tapas pour la 23eédition !

Lancée par quelques passionnés, la Barquera est rapidement devenue une « classique » : elle est aujourd’hui la plus importante course transgascogne en équipage.
Toujours ouverte aux amateurs, elle accueille aussi des duos se préparant pour la Transquadra et réunit, selon les éditions, 30 à 65 équipages.

Le public périphérique à l’évènement est estimé à 3 500 contacts directs et près de 15 000 personnes sensibilisées.
L’origine géographique des participants : 60 % des régions Ouest, dont 30% venant de Bretagne, 25 % de région parisienne plus 15% des autres régions de France.
L’origine sociologique de la cible est très vaste et ce grand brassage fait le charme de cet événement : CSP+ (professions libérales, artisans et dirigeants de PMI/PME), comités d’entreprises (Airbus industrie, pompiers, etc.), collectivités locales, étudiants ou retraités, équipages familiaux.

Chaque édition a son lot d’aventures maritimes
Même si parfois la mer a été violente et intraitable avec les bateaux, même si, à deux reprises en 23 ans, elle a refusé aux concurrents la traversée du golfe de Gascogne, elle n’a jamais été la cause de drames.
Dauphins, levers et couchers de soleil, longs bords sous spi ou au près, sous le soleil ou non, sur une mer plate ou parfois capricieuse, arrivée nocturne sur les côtes espagnoles…. Autant d’images et de souvenirs que les marins ramènent dans leur sac avant de débarquer et de se promettre de revenir l’année suivante.

 Les mots de Loïc Bauduin, président de Barquera Cup.

« C’est une grande satisfaction d’écrire un nouveau chapitre de la Barquera avec la dynamique équipe du Grand Prix Guyader. En intégrant cette prestigieuse manifestation nautique populaire, la Barquera va offrir des conditions d’organisation exceptionnelles pour les concurrents. A terre les équipes de la SRD, du Winches Club et de Barquera Cup vont déployer un réel savoir-faire pour assurer l’animation, la logistique et la fête. En mer, le parcours devient encore plus tactique avec le passage du raz de Sein et au total 600 milles sur deux étapes. Enfin Gijon, toujours mobilisée, va encore mettre les petits plats de tapas dans les grands pour accueillir dignement les Barqueristes « 

La présentation officielle de La Barquera aura lieu le dimanche 9 décembre à 12h sur le stand J100 au Salon Nautique de Paris

www.labarquera.org

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire