La Bretagne a rendez-vous avec l’Eolien offshore

Une journée particulière s’est inscrite ce 5 avril 2011 dans l’histoire de la Bretagne.

Eolienne offshore La filière industrielle autour de l’éolien offshore s’engage dans un futur prometteur et il ne faudra pas rater le coche.
Les 330 participants, énergéticiens, industriels des filières navales et représentants des collectivités concernées présents à ce premier colloque organisé à Brest l’ont bien compris.

Comme l’a exprimé Jean-Yves Le Drian, président du conseil régional de Bretagne :
« La Bretagne a un rendez-vous historique : ou on prend, ou on rate. Nous avons les moyens d’être au rendez-vous historique. La volonté elle est là, pas de voix discordante par rapport à ce défi.
Le conseil régional a confirmé sa volonté d’investir dans le port de Brest à hauteur de 70M d’euros pour la réalisation des parcs éoliens offshore posé.
Cet investissement s’inscrit dans la volonté de développer une filière industrielle des énergies marines renouvelables en Bretagne avec notamment la réalisation d’hydroliennes et d’éoliennes flottantes.
Les premiers démonstrateurs de ces technologies seront d’ailleurs réalisés à Brest dès cette année.
C’est un investissement important. Nous allons nommer un chef de projet basé à Brest pour que cela se passe bien. Sur ce sujet, il faut une méthode de commando  »

Michel Cadot, préfet de la Région Bretagne a confirmé que le développement d’une filière industrielle dans le domaine de l’éolien offshore était une opportunité pour la Bretagne.
Il a bien entendu l’engagement et la mobilisation de la Région Bretagne pour le port de Brest.

Le marché international de l’éolien en mer est très porteur, mais il faudra compter avec la forte concurrence entre pays pour les retombées industrielles.

Compte tenu de l’essor du marché européen, il est capital pour la France de favoriser l’implantation de tout ce tissu industriel autour de l’éolien offshore.
Champ d'Eoliennes en Bretagne
L’appel d’offres va être lancé qui vise à l’implantation de parcs éoliens dans 5 zones propices déjà  désignées par l’ Etat à l’issue d’une planification concertée, et assortie d’un objectif de puissance à installer.
Ces puissances tiennent compte des capacités existantes de raccordement au réseau, ainsi que des capacités potentielles des ports français.

En conclusion, les principaux enjeux de la mise en œuvre du programme éolien en mer devront s’adapter aux multiples particularités nationales, et assurer le développement des capacités prévues à la Programmation Pluriannuelle des Investissements (PPI).
Les deux cibles concernées : le marché domestique, mais aussi un marché à l’export pour ne citer que le Royaume-Uni.
La maîtrise de la filière et des coûts du programme seront des éléments déterminants dans le choix du projet.

Les prochaines étapes :

Mai 2011 : Publication de l’appel d’offres éolien en mer
Mai à Novembre 2011: Préparation des réponses à l’appel d’offres par la filière
Mars 2012 : Sélection des lauréats à l’appel d’offres
Mars à août 2013 : Période de levée des risques (études à faire par les lauréats)
2015 : Premières éoliennes installées

Dans cette période, un second appel d’offres devrait être lancé pour permettre d’atteindre l’objectif de 6GW à horizon 2020.

    Imprimer Commenter Partager

    Une réponse à La Bretagne a rendez-vous avec l’Eolien offshore

    1. carl dit :

      pour la réalisation d’hydroliennes et d’éoliennes flottantes Français …d’accord ….par contre si c’est pour importer du statique offshore …et dénaturer nos côtes à 10 ou 15 km …stupide et sans avenir ….ceci d’autant plus que cette technologie est trés irrégulière …pas si écologique que ça et trés coûteuse . cordialement

    Laisser un commentaire