La compétition, l’adrénaline de Franck Cammas !

Incroyable marin, phénomène de ténacité, homme de tous les talents, Franck Cammas qui vient d’ajouter à tous ses trophées l’immense victoire de la Volvo Ocean Race semble ne vivre que pour et par la compétition. Il vient de remporter pour la 4è fois le Trophée Mer Montagne à Saint Gervais Mont Blanc en équipe avec le photographe alpiniste Guillaume Vallot et la jeune écolière Camille Balbot.

Les vainqueurs : Guillaume VALLOT, Camille BALBO, Franck CAMMAS

Cette rencontre certes sportive et compétitive, est surtout amicale et conviviale entre marins et montagnards auxquels se joignent pour certaines épreuves des enfants de 8 ou 9 ans.
C’est une occasion pour ces sportifs de très haut niveau d’échanger leurs expériences et de mieux comprendre leur terrain de jeu réciproque.
Se retrouvant sur 4 jours dans la station au pied du sommet culminant d’Europe, des champions olympiques tels Franck Ardisson (canoë) ou Isabelle Blanc (Snowboard), des champions du monde comme Fabienne d’Ortoli (kitesurf), Luc Alphand (ski de descente), Aurélien Ducroz (Freeride) et autres « vendéeglobistes » comme Thierry Dubois ou aventuriers comme Mike Horn sont unis par tirage au sort.
Un plateau très relevé de champions heureux de se retrouver sans pression.
Sauf Franck Cammas venu pour la victoire. « C’est un rendez-vous qui est une bonne préparation pour la saison à venir » explique le vainqueur dont les projets sont multiples : le Tour de France à la Voile avec Groupama, la « petite coupe de l’America » sur Classe C, des catamarans de 7,60m à deux équipiers, et pourquoi pas une autre Volvo, ou une autre course.

Et c’est avec la même détermination à préparer ses projets qu’il a couru les différentes épreuves, souvent très physiques du trophée Mer Montagne.
Slalom, ski de randonnée, biathlon, course d’orientation, il a gagné ou terminé sur le podium de chacune des épreuves.
Pour la skyrace en souvenir de Jean Maurel, une montée à peau de phoque de 400 m de dénivelée à avaler le plus rapidement possible, Franck Cammas a terminé quatrième et premier des marins. A peine satisfait.
Et à l’issue de la trans-station, épreuve qui consistait à passer par un maximum de check points, il n’a eu de cesse de questionner tout le monde pour savoir si les uns et les autres avaient pointé à autant de CP que lui. « Penses-tu » lui a répondu Mike Horn dans un grand éclat de rire :« on s’est arrêté vers 11h30 pour boire un café ».
A chacun ses défis. Mais le team Cammas a gagné le trophée avec 548 points loin, très loin devant l’équipe Eric Peron-Erwann Le Lann-Eliott Bibier  392 points. Une jolie marge.

Patricia-M. Colmant pour seableue

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire