La course de pirogues polynésiennes en Vendée : la 7me édition de Va’a

Depuis sa création en 2010 La Vendée Va’a, compétition de pirogues polynésiennes en haute mer, n’a cessé de grandir pour aujourd’hui devenir une étape de qualification du championnat de France et une opportunité pour les compétiteurs de se préparer à la Hawaiki Nui Va’a, la référence mondiale à laquelle tout compétiteur rêve de participer.

Vendee Va'a

 Lancée officiellement au Nautic 2015 en présence des organisateurs et partenaires, la 7eme édition qui se déroulera du 4 au 7 mai 2016 rassemblera 200 sportifs de tous horizons, sur l’épreuve la plus difficile au monde selon les compétiteurs où s’accumulent le froid, les vagues courtes et l’épreuve face au vent.

SAP_6749

Avant d’être un sport, la pirogue est l’un des plus vieux moyens de transport que l’homme ait créé : un tronc d’arbre creusé et fixé à un balancier. Avec l’évolution des matériaux, la pirogue est devenue un engin très technique, résistant et rapide sur l’eau des lagons polynésiens. Aujourd’hui, les courses de Va’a se font sur des pirogues en  fibre de verre et carbone. Désormais sport n°1 en Polynésie, le Va’a se développe à travers le monde grâce au travail de toutes les équipes.

VendéeVaa en 500 px

La pirogue polynésienne n’est pas seulement un sport de glisse très tendance, elle incarne des valeurs fortes dont les piliers sont l’engagement, la solidarité et l’esprit d’équipe. Très technique et physique, le Va’a demande coordination, force et endurance, pour ramer pendant plus de 5 heures d’affilée dans une mer parfois agitée. Mais au delà de l’effort, il existe une vraie solidarité entre les équipiers, c’est le principe du tahoe, l’esprit d’équipe en tahitien, valeur fondatrice du Va’a.

Un événement qui grandit d’année en année

En six ans d’existence, l’organisation a pu constater avec plaisir une amélioration significative des performances des équipes de métropole. Les résultats de la Hawaiki Nui Va’a 2015 le démontrent : la Méduse – club de la Seyne-sur-Mer – deuxième de la dernière Vendée Va’a, est arrivée 45ème sur 83, une place très honorable au vu de la difficulté de la course et du niveau des participants.

Pour cette édition 2016 et pendant 3 jours, les équipages vont parcourir 123 km en V6, une pirogue qui embarque 6 rameurs. Au cours de ces dernières années, le parcours a évolué dans le temps pour tenir compte des incertitudes climatiques liées à l’Atlantique, tout en conservant l’esprit longue distance.

Les parcours des trois jours de course :

Parcours2016

 Les animations

En plus de la compétition, la Vendée Va’a est également l’occasion de mettre en place des animations. Pour faire partager l’esprit Va’a à terre comme en mer, la Mairie des Sables d’Olonne, les commerçants de la ville et les organisateurs de la course proposeront à nouveau de nombreuses attractions polynésiennes dans le centre ville, place du Tribunal, sur la grande plage. De quoi faire connaitre et partager la culture polynésienne, animer la ville en attendant l’arrivée des coureurs et faire vibrer les Sables aux couleurs des îles Marquises

  Le Va’a, vecteur d’émotions et de grands projets

La Vendée Va’a n’est pas qu’une simple course, en atteste la présence du président Polynésien Edouard Fritch sur l’édition 2015.  Accueilli par le Maire des Sables Didier Gallot, ils ont abordé les parallèles économiques, éducatifs, culturels et touristiques entre la ville des Sables et le gouvernement polynésien.
De cette collaboration est née l’association SAPOVAYE, qui poursuit aujourd’hui trois objectifs complémentaires à l’organisation de la Vendée Va’a :

– Développer le Va’a en Europe selon deux axes : la pratique du sport et sa notoriété
– Promouvoir la Polynésie en métropole en mettant à l’honneur la culture polynésienne pendant les 4 jours de fête à travers des expositions, conférences, dégustations culinaires et un village polynésien.
– Proposer des échanges étudiants : il s’agit de s’appuyer sur les structures existantes et à venir pour favoriser la venue de jeunes étudiants aux Sables d’Olonne pour se former aux métiers du tourisme, au sein du futur Institut de Tourisme, de la mer à l’Ecole des pêches et de la Voile à l’Institut Sports Océan.

Aujourd’hui, nous fixons un premier objectif de campagne à 4000€. Ce montant va nous permettre d’assurer le développement des deux volets principaux de l’événement :
le volet sportif de la course : accueil des participants, formation et encadrement du team sécurité…le volet animation : village exposants, conférences, animations…

Des images de la course  : https://youtu.be/C_YhAocJ-48

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire