La course des minis en Méditerranée la Mini Med remportée par Michel Sastre



 

En franchissant la ligne d’arrivée ce vendredi 1er juin à 20h34mn11s en rade de Marseille, le Français Michel Sastre à la barre de son Mini 6.50 de série 
Dame Argo, a remporté haut la main la première édition de la Mini Med, organisée par le CNTL, qui comptait 15 inscrits. Le solitaire, qui avait été le premier à franchir la ligne de départ au coup de canon lundi 28 mai, aura dominé de la tête et des épaules cette course au large formant une boucle de 447 milles entre Marseille, la Corse et les iles italienne de Capraia et Gorgona. 

Avec un temps de course de 4 jours 9 heures 15 minutes et 11 secondes, le navigateur a réalisé une moyenne de 4,25 nœuds sur la route théorique, 5,06 nœuds sur le fond ayant parcouru 533 milles à son loch au terme d’une épreuve pratiquement entièrement courue en tirant des bords de près, face au vent, dans des conditions allant du petit temps au médium très méditerranéennes, brise la journée et petit temps la nuit. « Deux heures de spi, une demie heure de gennaker  » résume Michel Sastre à son arrivée, très heureux de rentrer vainqueur dans le Vieux-Port et de retrouver toute l’équipe du CNTL «  Ce n’est pas que ça soit désagréable de tirer des bords avec un Mini, mais bon, le matossage  et puis dès qu’il y a du clapot, ça tape vraiment fort : on a l’impression que tout va exploser. »  Ce régatier, encore quadragénaire pour quelques temps, reconnait d’ailleurs avoir barré de Porquerolles – où il a réussi à creuser définitivement son avance conséquente en touchant un flux au nez et à la barbe de ses poursuivants – à la rade de Marseille, pour cette raison. Ayant découvert la voile dès l’âge de 9 ans, ce licencié du Yacht Club de la Grande Motte a fait une première expérience en Mini en double en 2008,  avant  d’y retourner sérieusement depuis 2016 avec l’acquisition de son plan Lombard 6.50 de Série Dame Argo. Il remporte à Marseille sa deuxième victoire de la saison après la Mini Golfe 2018, une course de 100 milles au départ de la Grande Motte qu’il avait déjà gagnée l’an dernier. Il se projette maintenant dans la course les Sables-Les Acores-Les Sables, deux étapes de 1 300 milles chacune en solitaire, qui partira le 26 juillet prochain.

Les deux prochains concurrents, les deux Pogo 3 Pegazo Marina Militare du skipper italien Andrea Pendibene et Like Crazy du skipper roumain Eugen Visan, au coude à coude, sont attendus samedi en fin de matinée. Du côté des protos le jeune Espagnol Pep Costa sur Tip Top Too mène la danse et pourrait terminer en vainqueur samedi dans l’après-midi, le reste de la flotte suivant jusqu’au milieu de la nuit.

Abandons : 
       Alleva (Pogo 2) Felip Moll (Espagne) 
       Zebulon (Pogo 2) Alezia Campriani (Italie)
       Stratus (Proto Germond) David Bergé-Lefranc (France)

Rappel du parcours n°3 (447 milles)
* Route directe Marseille – Giraglia (Cap Corse) 
* Contournement des îles italiennes de Capraia et Gorgona
* Retour sur la cité phocéenne en laissant Porquerolles et le Frioul à tribord, arrivée entre Château d’If et la bouée cardinale de Sourdarasse 
La ligne d’arrivée reste ouverte 36 heures après l’arrivée du premier pour chacune des deux catégories : Série et Proto

Suivre la course sur
https://www.cntl-marseille.com/regates-2/mini-med-2018/23101-2/

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.