La Fête de la Science au coeur de l’Année internationale de la Biodiversité

Coraux en souffrance à Fakarava    Polynésie françaiseLa 19e édition de la Fête de la Science aura lieu du 21 au 24 octobre 2010

Quatre jours de fête qui vont permettre d’explorer le monde du vivant, sa diversité, sa variabilité,la dynamique des interactions entre les organismes dans les écosystèmes terrestres, aériens, aquatiques… ainsi que les complexes écologiques

La thématique de cette année 2010 :

« Biodiversité, biotechnologie et bioéthique, quels défis pour l’avenir ? »

De nombreuses manifestations auront lieu en France, et dans d’autres régions du monde.

« En déclarant 2010 « Année internationale de la biodiversité », l’ONU a cherché à éveiller les consciences à l’importance de la biodiversité. D’une extraordinaire richesse, la biodiversité marine est pourtant la moins bien connue.La préservation de la biodiversité passe aussi par la sensibilisation et la mobilisation du public. L’Ifremer participera pour toutes ces raisons activement à l’Année internationale de la biodiversité(….) l’institut partira ainsi à la rencontre du public pour lui faire découvrir et partager les trésors de la biodiversité marine ».
Ce sont les propos de Jean-Yves Perrot, Président-Directeur général de l’Ifremer

Pour la France on retrouvera donc l’IFREMER, (institut français de recherche pour l’exploitation de la mer) qui proposera divers actions à Toulon, à Brest ou encore à Paris :

A Toulon : L’Ifremer sera présent pour le deuxième Village des Sciences de Toulon, du 21 au 23 octobre à l’Atrium du Conseil Général du Var.
L’Institut mettra en valeur ses activités et missions en biodiversité marine sur la façade méditerranéenne. En partenariat avec l’association « Les Petits Débrouillards », un stand fera la part belle aux macro-déchets marins, afin de sensibiliser petits et grands à la préservation des océans.
Pour en savoir plus :le site de la Délégation Régionale à la Recherche et à la Technologie PACA : www.drrt-paca.com

A Brest : Tests, frustules, spicules, coquilles, carapaces, os, cartilage …

Perles noires des TuamotusDans les océans, os-tensiblement, il y a tout ce qu’il faut pour se fabriquer des squelettes beaux et fonctionnels, certains étant mêmes de véritables pièces d’orfèvrerie. Mais on ne construira pas n’importe quoi, n’importe où et n’importe comment car, dans certaines conditions (de pollutions, d’infestations, d’acidification, de pression, etc.), il sera bien difficile de fabriquer une simple coquille de calcaire ou de la garder intacte tandis que dans d’autres, on pourra, en plus, faire des perles de nacre !
Les scientifiques de l’Ifremer vont le montrer sur un stand du Village des Sciences de Brest, faculté Victor Segalen du 22 au 24 octobre, autour d’échantillons d’animaux et de minéraux provenant de divers lieux des océans et partageront leur savoir avec tous les curieux.

A Paris : Nouvelle-Calédonie, Terre de Science
L’Ifremer collabore avec l’association Symbiose pour présenter à Paris l’exceptionnelle biodiversité de la Nouvelle-Calédonie.
La Maison de la Nouvelle-Calédonie et la Cité des Sciences et de l’Industrie accueillent expositions, animations interactives, conférences et débats pour tous les publics, autour des thèmes suivants : Nouvelle-Calédonie, Terre de Biodiversité, Terre de Corail, Terre de Nickel. Du 21 au 23 octobre à la Maison de la Nouvelle-Calédonie, l’Ifremer, en partenariat avec d’autres organismes de recherche et université de l’archipel, proposera de découvrir la biodiversité spécifique de ce lieu et les études scientifiques qui y sont menées. (Maison de la Nouvelle-Calédonie : 4bis, rue Ventadour, Paris 1er, Métro Opera ou Pyramide)

Pour en savoir plus sur cette Fête de la Science : www.fetedelascience.fr

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire