La Krys Ocean Race avec ses 5 MOD 70 s’annonce comme une première transat express et musclée

« Ce sera une transat rapide » : le mot  lâché est celui de Sébastien Josse, skipper choisi pour mener le Mod 70 Groupe Edmond de Rothschild à toute allure dans la  Krys Ocean Race, de l’Amérique à la France.

Groupe Edmond de  Rothschild skipper S.Josse A quelques heures du départ de la Krys Ocean Race, Sébastien Josse et son navigateur, Antoine Koch, règlent les derniers détails de la course qui les attend.

Une traversée d’Ouest en Est qui mènera le trimaran de 70 pieds Groupe Edmond de Rothschild et les quatre pionniers de la classe MOD au cur des grandes fêtes maritimes des Tonnerres de Brest.

Les chasseurs de records, qui s’alignent depuis des années sur cette mythique traversée de l’Atlantique d’Ouest en Est, ont pour habitude de raser les bancs de Terre-Neuve pour rejoindre le vieux continent. C’est, en effet, en empruntant ces coins peu hospitaliers qu’ils peuvent s’approcher au plus près de la fameuse route orthodromique  la plus courte.

Pour la flotte des MOD 70, qui s’élancera samedi à 11h (heure locale ) de New York, les prévisions augurent d’une transat express mais pour autant, les trente marins en lice ne devront pas hésiter à allonger un peu le chemin pour profiter de conditions optimales :
« Pour l’instant, c’est plutôt venté du début à la fin et mêmes les routages les plus pessimistes nous font traverser en moins de six jours. Nous cherchons à étudier tous les cas, ceux où nous ne parvenons pas à attraper le système que nous visons …..Le routage le plus optimiste nous indique un parcours d’environ 3 100 milles et le plus pessimiste 3 450 milles, quand la route directe est d’environ 3 000 milles » détaillait Sébastien Josse.
Samedi, le trimaran armé par le Baron Benjamin de Rothschild quittera son ponton de North Cove Marina vers 9 heures (heure locale*) pour se préparer sereinement au coup de canon qui sera donné à 11 heures (soit 17H en France) non loin de la Statue de la Liberté.

Gitana Team Photo GMRaget

« Les premières heures de course vont être capitales pour bien se placer en avant du front. Il faudra d’une part être le premier à toucher le vent et surtout choisir sa latitude pour être bien positionné. Ce début de traversée sera assez tactique et il faudra être tout de suite dans le vif du sujet car après nous nous dirigeons vers une course de vitesse » concluait Sébastien Josse.

L’équipage de Groupe Edmond de Rothschild  

Sébastien Josse (skipper, barreur)
Antoine Koch (navigateur – barreur)
Christophe Espagnon (régleur – barreur)
David Boileau (régleur – barreur)
www.gitana-team.com

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire