La Nouvelle Calédonie envisage la création d’une grande réserve marine

La ville de Marseille en France, vient d’accueillir le Congrès international des aires marines protégées.
Dans le cadre de cette rencontre qui réunissait pas moins de 19 ministres de divers pays concernés par les océans le gouvernement de la Nouvelle‐Calédonie a annoncé le vendredi 26 octobre 2013 son intention  de  contribuer à la préservation  des  océans en engageant des travaux visant à la création d’une grande réserve marine entièrement protégée au sein de son espace maritime.

Lagon du Pacifique Photo A.CassimLes eaux de la Nouvelle‐Calédonie couvrent 1,4 millions de kilomètres carrés, abritent l’un des plus  grands  lagons  au monde. Elles  contiennent plus de 1000 espèces de poissons et 6500 espèces d’invertébrés marins.  

Parmi les espèces, que l’on ne trouve qu’à l’intérieur d’un vaste espace lagonaire, de nombreuses  créatures marines ont été recensées, notamment des étoiles de mer uniques, des nudibranches, des poissons marins, des éponges, des oursins et des coraux mous.
Et un grand nombre d’espèces nouvelles reste encore à découvrir.

« La Nouvelle‐Calédonie a pris une décision importante pour la protection de ses précieuses ressources marines »  a  déclaré  Matt  Rand,  directeur  du  programme Global Ocean  Legacy conduit par l’ONG Pew Charitable Trusts.
« Pew a hâte de travailler en étroite collaboration avec ce pays afin de participer à la protection de son environnement océanique. »

A cette même occasion, la Nouvelle‐Calédonie et îles Cook ont signé une déclaration visant à partager les travaux de recherche scientifique concernant leurs écosystèmes respectifs ; cette décision peut avoir un impact significatif dans cette région maritime du Pacifique Sud si  la  création d’une réserve marine est prise.

La Nouvelle‐Calédonie se trouve à 1500 kilomètres à l’est de l’Australie et à 3500 kilomètres à l’ouest des iles Cook.
Les eaux polynésiennes, photo A.Cassim

La Polynésie française a aussi ses objectifs
Après  ces 5 jours de débats à Marseille au cours de IMPAC et la réunion ministérielle tenue à Ajaccio samedi 26 octobre avec 19 ministres de nations représentant les océans, les dernières nouvelles sont plutôt positives.

A cette annonce concernant la Nouvelle Calédonie, il faut ajouter cette ambitieuse décision du
gouvernement de Polynésie française, représenté par  le ministre Tearii Alpha, qui décide de s’engager dans un processus de classification des eaux de l’archipel des Marquises en Aire Marine Protégée.
(Ajaccio le 26 octobre 2013). 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire