La plus grande centrale solaire au monde, sur des terres agricoles et sur une île au Japon.

 

Kyocera et quatre autres entreprises s’accordent pour un projet de développement d’une centrale solaire de 430 mégawatts.
Ce
projet de construction et d’exploitation de la plus grande centrale solaire au monde, se trouve sur des terres agricoles situées sur Ukujima, une île au large des côtes de Nagasaki, au Japon.

La vue satellite d’Ukujima


Kyocera
Photovolt Development Partner GmbH, Kyocera Corporation, Kyudenko Corporation, ORIX Corporation, et Mizuho Bank Ltd. ont annoncé aujourd’hui être parvenues à un accord de principe sur la possibilité d’exploiter une centrale solaire de 430 mégawatts (MW) sur l’île d’Ukujima (Ville de Sasebo, Région de Nagasaki, Japon).
Le projet, une fois réalisé, deviendrait la plus grande centrale solaire au monde installée sur des terres agricoles*1.

Photovolt Development Partner a commencé l’étude de ce projet en avril 2013, dans le but de contribuer à la protection environnementale et à la revitalisation de l’économie de cette île isolée.
Le projet devrait représenter un investissement de 150 milliards de yens (environ 1,09 milliard de EUR*2), et sa construction devrait, selon les objectifs fixés, démarrer en 2016 (avril 2015 – mars 2016).
Le projet prévoit l’utilisation d’une superficie de terrain d’environ 6,3 millions de mètres carré sur des emplacements divers, couvrant environ 25% de la petite île d’Ukujima, qui appartient aux Îles Goto, au large des côtes de Nagasaki, au Japon.
Le projet prévoit l’utilisation des modules solaires polycrystallin à haut rendement de Kyocera pour l’ensemble des 430 MW — soit environ 1 720 000 modules — ce qui suppose un volume annuel estimé à 500 000 MWh, correspondant à la consommation énergétique annuelle d’environ 138 800 foyers*3 et compensant environ 252 000 tonnes*4 de CO2 chaque année.

Un développement régional obtenu par l’énergie solaire et l’élevage du bétail

Selon le plan défini, les négociations relatives à l’utilisation des terres seraient menées par Ukujima Mega Solar Park Service Corporation (ci-après dénommée « UMSPS »), qui louerait des parcelles agricoles ou des terres arables abandonnées de l’île à leurs propriétaires.
Une entité spécialisée (Terrasol LLC) serait ensuite chargée de sous-louer les terres à UMSPS pour y construire et y exploiter les systèmes d’énergie solaire.
Dans le cadre de ce projet, les modules solaires seraient installés sur pilotis, afin de permettre l’exploitation simultanée des terres pour la production d’énergie et pour l’agriculture.
En outre, grâce au financement de subventions agricoles par Terrasol, UMSPS pourra soutenir les éleveurs en commissionnant les exploitations agricoles, contribuant ainsi au développement régional sur l’île, par le biais de l’élevage, principal secteur d’activité de l’île, et de la production énergétique.

Kyocera livre, installe, entretient et administre

Photovolt Development Partner et les cinq entreprises sont parvenues à un accord pour la poursuite du projet. Le plan actuel prévoit que Kyocera fournisse la totalité des modules devant être installés, et soit, en association avec Kyudenko, en charge de la construction, de l’entretien et de la gestion des installations solaires. Mizuho Bank sera en charge de la planification et de la coordination du programme de financement du projet. En outre, Kyocera, Kyudenko et ORIX examinent la possibilité d’investir dans le capital de Terrasol.

Les entreprises participant au projet travailleront avec les autorités de la préfecture de Nagasaki, la ville de Sasebo et les communautés, afin d’identifier le modèle de projet le mieux adapté et de s’assurer que la protection environnementale soit prise en compte lors de la sélection des sites et de la construction des systèmes d’énergie solaire.

*1 Plus importante installation d’énergie solaire au monde construite sur des terres agricoles (en date du 12 juin 2014).
*2 Information au lecteur ; selon le taux de change JPY138 = EUR 1 (en date du 6 juin 2013).
*3 Pour une consommation moyenne de 3 600 kWh par an par foyer. Source : Fédération des Entreprises de l’Energie Electrique du Japon
*4 Selon les calculs fondés sur les normes créées par JPEA (Japan Photovoltaic Energy Association).

Source Kyocera –

www.kyocera.fr

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire