La Race for Water Odyssey atteint Tokyo après avoir affronté les éléments dans l’Océan Pacifique

Après une traversée du Pacifique mouvementée en raison des ouragans présents dans la région, la Race for Water Odyssey (R4WO) a atteint le continent asiatique.
Après Hawaii et Guam (USA), escales particulièrement fructueuses en matière de récoltes de données, la R4WO souhaite effectuer une opération de sensibilisation importante au Japon, qui lutte contre une pollution plastique grandissante depuis les catastrophes naturelles de 2011.
Race for Water - Pollution - photo ChristopheLaunay

Race for Water Pollution – Photo Christophe Launay

Arrivé dans la capitale japonaise après plus de 20 jours de navigation compliqués, ponctués de quelques déroutages et d’un amarrage d’urgence, l’équipage de la R4WO s’apprête à relever un nouveau défi à Tokyo. En effet, suite au tremblement de terre et au tsunami de 2011, les côtes nippones sont devenues une source de pollution majeure du vortex de déchets du Pacifique Nord (à Hawaii et à Guam notamment).
Après des échantillonnages de plage intenses sur ces dernières îles, où les quantités de plastiques constatées ont atteint des chiffres jamais égalés auparavant, l’objectif principal de cette escale nipponne sera de sensibiliser l’opinion publique et de rencontrer la communauté scientifique active dans le domaine.

Marco Simeoni, président de la fondation et initiateur du projet R4WO, s’exprime au sujet de cette troisième phase d’expédition:
« Nous sommes impatients d’entamer cette nouvelle phase d’expédition en Asie. A la moitié de la R4WO, notre corpus de données scientifiques devient important et nous avons pu rencontrer un nombre conséquent de personnalités-clés impliquées dans le problème de la pollution plastique. Afin d’étayer ce corpus et de renforcer cette communauté, le Japon, et l’Asie en général, sont des étapes cruciales pour la R4WO, car elles se situent au cœur de la problématique. Etablir des contacts dans cette région du monde et découvrir leurs méthodes de recyclage et de traitement des déchets s’avérera donc très utile pour notre future campagne 2016. »

RW

RACE FOR WATER – photo Peter Charaf

A Tokyo, la R4WO se rendra dans plusieurs institutions scientifiques afin de participer à des workshops et colloques liés à la problématique.

L’objectif étant d’évaluer l’impact de la pollution sur leur quotidien, son ampleur sur leurs côtes ainsi que leurs actions pour limiter cette dernière.
Des opérations de sensibilisation auprès des plus jeunes sont également au programme de l’escale nipponne.

Le MOD70 Race for Water quittera Yokohama à la fin juillet pour se rendre à Shanghai, avant de mettre le cap sur les îles et archipels de Koror et de Rodrigues, pour la suite de ses aventures visant à combattre la pollution plastique dans les océans.

Pour plus d’information sur le programme de l’escale japonaise, cliquez ici : www.raceforwater.com/steps/tokyo

Pour suivre l’expédition en direct :
www.raceforwater.com/race_for_water_odyssey/expedition

A propos de la Race for Water Odyssey (R4WO)
Initiée par la fondation Race for Water, la R4WO est une expédition à la voile unique qui vise à dresser un premier bilan global de la pollution plastique dans les océans en se rendant sur les plages d’îles présentes au sein des 5 vortex de déchets.
En moins de 300 jours, près de 40’000 milles nautiques seront parcourus, ponctués par 11 escales scientifiques et 9 escales de sensibilisation, dans 13 pays.
La R4WO est soutenue par l’UNEP, l’ISAF, l’UICN, l’UNESCO, la Duke University, l’Oregon State University, Swisscom, Swissnex et senseFly.
A propos de la Fondation Race for Water
La fondation « Race for Water » est une organisation dédiée à la préservation de l’eau.
Aujourd’hui, cette ressource indispensable à la vie est en très sérieux danger et doit impérativement être protégée.
La fondation a pour objectif de réunir le public, les institutions et preneurs de décisions autour de deux thèmes essentiels : la préservation des océans et de l’eau douce. Pour remplir sa mission et trouver des solutions concrètes, la fondation Race for Water a développé quatre programmes contenant des actions à destination des audiences-cibles qui jouent un rôle clé dans la préservation de ces ressources : le grand public, les acteurs économiques, les enfants et les scientifiques. Dans ce cadre, la fondation travaille étroitement avec des organismes reconnus tels que l’UNESCO, l’UNEP, l’UICN, le WWF ou encore la WBCSD.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire