La semaine est lancée de la 30ème édition des Voiles de St tropez

Entre tradition et modernité les Voiles de St Tropez s’annoncent encore une fois splendide !

Yachts classiques et  voiliers modernes : 300 voiliers vont régater tout au long de cette semaine.

Pour le premier volet sportif  la scène s’ouvre sur les Yachts modernes avec les départs cadencés et programmés à partir de 11 heures des 173 IRC engagés, dans l’attente de l’entrée en lice mardi des yachts Classiques.

VOILES DE ST-TROPEZQuatre classes de jauge rassemblant chacune près de 45 unités ont été définies cette année, soit une classe de moins que l’an passé, les IRC D et E étant réunis au sein d’un même groupe D.
Dans le registre des IRC A, les Maxi Yachts et grands protos vont s’affronter en un combat de titans.

Pendant ce temps, les Yachts Classiques prendront doucement leurs marques.
52 d’entre eux sont arrivés dimanche en milieu d’après-midi toutes voiles dehors saluer le Portalet au terme des 22 milles du parcours de ralliement entre Cannes-Saint Tropez, dans le cadre de la Coupe d’Automne du Yacht Club de France, Trophée Cannes-Saint Tropez.

Somptueux groupe de Maxis

Le groupe des “grands” IRC A compte 43 maxi yachts dont l’affrontement s’annonce comme l’un des nombreux temps forts des Voiles.
En l’absence du tenant du titre Ran, le Transpac de Niklaas Zenstroem, le jeu est plus que jamais ouvert pour les bêtes de course prototypes comme Jethou, le plan Judel/Vrolijk de Sir Peter Ogden, si proche de la victoire l’an passé et qui devra batailler ferme face à Leopard 3, l’immense Farr de Mike Slade recordman de la traversée de l’Atlantique, Shockwave, le Reichel-Pugh américain et une armada impressionnante de Swan de 60 à 90 pieds.

Sojana, le Farr 115 avec Lionel Péan à son bord, rivalisera avec nombre de maxi yachts de 100 pieds et plus, Highland Breeze (Swan 112), Chrisco (CNB 100) ou l’élégant F Class 115 Firefly, sans oublier naturellement le J Class Shamrock V.

Tableau ouvert en IRC B

Le Groupe des IRC B rassemble d’élégants “racers-cruisers” de 15 à 18 mètres environ.
Il s’agit d’une classe particulièrement homogène, très compétitive et qui rassemble cette année à Saint Tropez l’élite des régatiers Méditerranéens.
Les Swan traditionellement dominateurs dans le golfe verront leur superbe sérieusement contestée par nombre de Grand Soleil, Brenta, Farr, First et autres Bénéteau .
Near Miss, le TP 52 Suisse de Franck Noël fait figure d’épouvantail. Il devra “digérer” un rating peu favorable pour résister aux ambitions des spécialistes de la Méditerranée, Lady First à Jean Pierre Dreau ou le Brenta 55 Imagine.

Geranium Killer pour une consécration en IRC C

En l’absence de ses protagonistes habituels Glenn Ellen et Savann Madrac, c’est un autre Méditerranéen, l’A 40RC Geranium Killer qui s’impose comme favori d’un groupe fort de 44 voiliers.
Les accessits semblent très ouverts et la lutte sera là encore chaude entre les 40 et 35 pieds tous spécialement préparés sous les signatures Archambeau, Bénéteau, Grand Soleil, Bavaria ou Centurion.

Des nouveaux venus en IRC D

Les “petits” IRC D présentent cette année une flotte largement renouvellée de 42 unités.
Les bateaux de l’année, Swift ( JPK 10,10), Pearl (Najad 355), Masandre et Bisou salé (First 30), Izmir (Sun Odyssey 36) ou le nouveau Dufour 405 arrivent tous aux Voiles avec l’ambition de marquer les esprits par une victoire de prestige.
Ils devront composer avec des voiliers plus expérimentés et taillés pour l’exercice à l’image des J 109 Albacor IV et Althinimax mais aussi quantité de First 36,7 toujours aussi efficaces…

Météo de ce jour lundi 26 septembre
:
Régime anticyclonique sur le golfe de Gênes. Le vent léger oscille au rythme de la journée du secteur Est au secteur Ouest, pour 5 à 6 noeuds en début d’après mdi. Soleil généreux et températures élevées.

 www.snst.org

 

 

 

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire