« La Sentinelle de fer » un ouvrage d’exception , révélatrice d’un bagne oublié à Madagascar

roland-vilellaL’île de Nosy Lava, au nord-ouest de Madagascar, a abrité le dernier bagne du pays, définitivement fermé en 2010.

En 2004, malgré la sinistre réputation des lieux, Roland Vilella, un marin familier de ces eaux, débarque dans l’île que surplombe, inquiétante sentinelle de fer, un phare rouillé et sans âge.

Il y fait la connaissance d’Albert Abolaza, un prisonnier hors du commun, condamné aux travaux forcés à perpétuité. Une forte amitié va lier les deux hommes.
Mémoire vivante du bagne, Albert se fait le porte-parole de ses compagnons de misère, torturés et tués en toute impunité durant des années.

A partir de ce témoignage exceptionnel qui couvre les 30 dernières années du bagne et ceux des autres bagnards, Roland Vilella restitue dans ces pages la mémoire de ces hommes perdus, criminels, devenus victimes de leurs gardes.

Au fil  des pages, de violences sanglantes en anecdotes poignantes, la parole des détenus où  domine celle d’Albert, se mêle à l’histoire de l’île et  porte jusqu’à nous la voix bâillonnée du bagne de Nosy Lava.

Une aventure et un témoignage uniques qui s’inscrivent dans la grande tradition de la collection Terre Humaine

Marin, Roland Vilella navigue depuis plus de vingt ans dans l’Océan Indien et connaît particulièrement bien Madagascar. De 2004 à 2010, il a été le seul à faire régulièrement escale dans l’île de Nosy Lava.

« La sentinelle de fer », Signé Rolan Vilella
dans la collection « Terre humaine  »  aux éditions Plon

Ce livre , exceptionnel, est disponible en  librairie et sur internet ou *commande par courrier adresse en France*

Roland Vilella
2 quai Adolphe Merle
Sète 34200.

*Commande par courrier : joindre 1 chèque de 19,50 euros – le prix du livre – à l’ordre de Roland Vilella.  Port gratuit pour la France métropolitaine. Dédicace si souhaitée. (Ne pas oublier de le préciser et d’indiquer  le nom du bénéficiaire ainsi que  l’adresse de livraison).

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire