La VELUX 5 OCEANS, 5 skippers pour un tour du monde en solitaire.

Le soleil brille sur la Rochelle, la mer est calme, le vent médium (10 à 15 N) le départ des 60 pieds accompagné par le Belem et d’autres petites embarcation s’annonce superbe.

Sir Robin

Sir Robin est heureux.

« This race is my baby and they are my children  » en français « C’est mon bébé, et ce sont mes enfants »

C’est par cette formule que Robin Knox-Johnston, le vainqueur en 1969 du Golden Globe première course autour du monde en solitaire, parle de la VELUX, la course qu’il a sauvé.

Fait chevalier par la reine, Sir Robin  est aujourd’hui président de Clipper Ventures organisateur de la VELUX 5 OCEANS dont le départ sera donné aujourd’hui à 16H de la Rochelle, une première pour cette ville maritime.

Le marin qui a déjà plusieurs tours du monde à son actif continue de naviguer, mais avoue « ne pas regretter aujourd’hui de rester à terre », mais « suivra de près ces skippers tout au long de ce parcours échelonné de plusieurs étapes; cette course est plus difficile qu’un tour du monde sans escale car les skippers poussent leur bateau à fond sachant qu’aux escales ils pourront bénéficier d’une assistance technique ».
Les skippers de la Velux 5 océans

Partenaire de la course, le groupe VELUX s’est aussi investi près d’un des concurrents le skipper canadien Derek Hatfield.

Son voilier Eco 60 Active House, embarque le concept proposé par Velux d’une maison active pour laquelle la performance énergétique ne doit pas être une entrave au confort de vie.

6 logements de type « active house » sont en construction, véritables laboratoires de vie bénéficiant d’un air sain grâce à un concept de double flux, entrée et sortie naturelle, et faits de matériaux recyclables ainsi que d’une neutralité totale au niveau du CO2.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire