La Voie du Pôle : à …82°​N, Sébastien et Vincent ont déclenché leur Balise de détresse

Ils ont tout essayé, ils y ont cru jusqu’au dernier moment, mais les mauvaises conditions météo présentes et surtout à venir les forcent à abandonner !

Rentrer par leur propres moyens est impossible,  Sébastien et Vincent ont été obligé, à grand regret, de déclencher leur balise. Ils vont bien, quoique dépités.

Sebastien Roubinet, La Voie du Pôle
Voici les mots envoyés samedi 31 août au matin :

« Ce matin, nous avons essayé de naviguer dans la zone d’eau aperçue hier, mais la croûte de glace nous ralentissait trop. Vers midi, nous avions avancé de 0.8 milles ce qui a confirmé notre inquiétude des derniers jours. Nous nous sommes alors subitement arrêtés, avons regardé, analysé les cartes des glaces ainsi que les prévisions météo pour la semaine et il a fallu se rendre à l’évidence… Depuis deux, trois jours, la glace se reforme sur la voie du pôle et du Spitzberg et les températures négatives sont annoncées pour les 8 jours à venir. Le piège se referme plus tôt que prévu…

Un phénomène que nous attendions 15 jours plus tard et qui vient s’ajouter aux conditions inhabituelles et défavorables que nous rencontrons depuis le début de l’expédition (vents et dérive contraires).

Après de longues discussions, nous avons estimé qu’il devenait trop risqué de s’aventurer plus au nord. Il est vital de tenter de rejoindre la terre la plus proche.

Il y a 4/5 jours, à la vue de notre progression et des cartes des glaces, nous étions très confiants quant au succès de l’expédition. Le brusque changement de conditions nous a surpris, et la décision a donc été très difficile à prendre.

Actuellement nous ne sommes qu’à une centaine de milles du pôle nord d’inaccessibilité, le centre de l’océan arctique, le point le plus éloigné de toute terre, alors notre aventure n’est pas terminée… »

Sébastien et Vincent

 

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire