L’Aimant – roman magnétique d’aventures maritimes

Vous rêvez de femmes fatales, d’hommes audacieux ? D’humour et d’amour aux quatre coins du monde ? D’une bonne bagarre ? D’une cuite à Dakar ? D’une orgie à Rio ? De révolte contre le culte de l’argent ? De pièges périlleux, de mentors chamaniques ? Voire de croiser le tentacule d’un monstre épouvantable ?

L’auteur  Richard Gaitet nous parle de son livre
Couverture L'Aimant HD JPEGGabriel est un jeune marin belge, facétieux, fort en gueule mais maladroit. Il veut apprendre à naviguer mais aussi à boire, à se battre et à aimer. Pour sa première traversée transatlantique, le voilà radio sur un cargo, d’Anvers à Buenos Aires.

Hélas !

Une escale aux Açores lui révèle qu’une organisation secrète vient de s’accaparer les ressources inespérées d’un ultime recoin du pôle Sud, menaçant l’équilibre géomagnétique mondial…
Saura-t-il conjurer la catastrophe ?

Mon nouveau livre, L’Aimant –  roman magnétique d’aventures maritimes, sera disponible en librairies le 11 avril, toujours aux éditions Intervalles.

Roman contemporain d’aventures maritimes, récit d’initiation tragi-comique aux accents surnaturels, L’Aimant poursuit l’histoire d’une épopée méconnue de Jules Verne, Le Sphinx des glaces, qui reprenait déjà l’intrigue irrésolue de l’unique roman d’Edgar Allan Poe, Aventures d’Arthur Gordon Pym. La conclusion rocambolesque d’un mystère littéraire au long cours.

Fidèle à la tradition graphique des « voyages extraordinaires » de Jules Verne publiés aux éditions Hetzel, le livre contient 15 illustrations originales réalisées par le grand Riff Reb’s. Qualifié de « Baron du dessin » par Moebius, il est l’auteur d’une vingtaine d’albums de bande dessinée, dont une remarquée trilogie maritime : À bord de l’Etoile Matutine(2009), Le Loup des mers (2012, prix Fnac), Hommes à la mer (2014).

L’ouvrage figure sur la première sélection du prix Paul-Féval de littérature populaire de la Société des Gens De Lettres, qui distingua naguère de fiers corsaires comme Cavanna, Léo Malet ou Jean-Bernard Pouy, ou plus récemment Ingrid Astier.

 

 

 

 

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Les autres articles du reportage

    Laisser un commentaire