Lames du marin

Coque de gabier ou de doris, coque du CNB 77 ou de bantry, manche en nouage à l’école de matelotage de Patrick Moreau, la firme Neptunia s’est fait une spécialité de proposer des couteaux dédiés aux marins et aux amoureux de la mer.

Couteaux NeptuniaChacun évoque un voilier mythique ou une série prisée et la beauté des pièces n’a pas échappé aux visiteurs de Coutellia, le salon du couteau d’art et de tradition qui vient de se tenir à Thiers, dans le Puy de Dôme. Cette ville s’enorgueillit en effet de 6 siècles d’histoire coutelière et chaque année, plus de 130 couteliers venus d’une douzaine de pays s’y retrouvent pour présenter de vrais ouvrages d’art.

Dans cet univers dominé par le monde de la chasse ou de l’art culinaire, l’entreprise Neptunia, soucieuse de répondre à une clientèle amateur de beaux objets en relationavec leur passion de la mer s’efforce d’allier pratique et beauté.

Depuis son petit modèle féminin le Dorry qui, une fois fermé, forme la silhouette d’un doris à la gamme Dragon ou Star, les lames répondent au concept « un couteau un bateau » explique Erwan Pincemin, coutelier qui vient de rejoindre la société. Dessinés par le sculpteur Thierry Kayo, ils sont pratiques, élégants et conçus dans de belles matières.

Manche en nacre, en ébène et même en os de mammouth ou plus modestement en résine, certains ont la lame en damas, cette technique si savante qui dessine des ramages

Le travail de sculpture de Véronique Brunonsur l’acier. D’autres sont ornés d’une sculpture de Véronique Brunon, une jeune graveuse sur arme qui crée ses propres motifs marins ou reproduit un sujet à la commande.

Parmi les belles pièces, le « carène » un couteau de 25 cm qui fait partie de la marque « Esprit de Thiers » dont le manche reprend la coque du CNB 77, mais aussi le superbe M4,conçu pour l’équipage de Moonbeam IV, avec son tranchant acier inox et son manche en nouage. La dextérité de Patrick Moreau gréeur mateloteur de renommée internationale est passée par là.

 

Patricia-M. Colmant pour seableue

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire