Lancement ce vendredi 12 du SNA « Suffren »

Naval Group a lancé ce 12 juillet 2019, à Cherbourg, le Suffren, premier d’une série de sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) de dernière génération lors d’une cérémonie présidée par le Président de la République française Emmanuel Macron.


Cet événement est une étape clef dans l’avancement du programme Barracuda au profit de la Marine nationale.

Hervé Guillou, Président-Directeur général de Naval Group a déclaré : « Nous sommes fiers
d’avoir présenté au Président de la République le premier sous-marin de la classe Barracuda,
symbole de nos savoir-faire exceptionnels et de notre capacité à maîtriser les technologies les
plus avancées et les produits les plus complexes. La construction du Suffren est un succès
collectif, fruit d’une coopération avec nos partenaires de toujours, la Marine nationale et la
Direction générale de l’armement, ainsi que le Commissariat à l’énergie atomique et aux
énergies alternatives (CEA), TechnicAtome et les industriels de la filière. A présent, nous
sommes tous mobilisés pour finaliser les essais à quai du Suffren avec le démarrage de la
chaufferie nucléaire au cours des prochaines semaines, mais aussi pour produire la série
complète.
Cette œuvre collective nous invite à être toujours plus exigeants. Le maintien de
notre savoir et l’adaptation aux nouvelles technologies font partie de nos priorités majeures. »
Vincent Martinot-Lagarde, directeur du programme Barracuda au sein de Naval Group, s’est
également exprimé : « Pour mener à bien ce projet hors du commun, plusieurs milliers de
femmes et d’hommes ont travaillé ensemble, animés par les mêmes valeurs d’esprit d’équipe et
d’excellence technique. Aujourd’hui, à l’occasion de cette cérémonie exceptionnelle, nous
sommes fiers de présenter notre travail, qui symbolise l’extraordinaire diversité de nos
métiers ».
 
Le Suffren est le premier de la classe Barracuda, destinée à remplacer la génération de SNA de
type Rubis. Naval Group est en charge de la réalisation de cette série de sous-marins,
notamment de la conception et de la réalisation du navire et des systèmes d’information ainsi
que de la fabrication des principaux composants des chaufferies nucléaires.
Le projet mobilise Naval Group pour la maîtrise d’œuvre (2 500 personnes) et TechnicAtome
pour la chaufferie nucléaire, la Direction générale de l’armement (DGA) pour la maitrise d’ouvrage d’ensemble et le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives
(CEA) pour la maîtrise d’ouvrage de la chaufferie nucléaire.

Avec ce programme, Naval Group irrigue le tissu industriel français avec plus de 10 000
personnes et 800 entreprises impliquées.
L’ensemble des métiers présents au sein du groupe sont sollicités afin de concevoir et de
produire le Suffren et les Barracuda suivants. L’ensemble des sites de Naval Group sont
mobilisés simultanément. Nantes-Indret, Angoulême-Ruelle, Brest et Lorient conçoivent et
produisent des systèmes et les principaux modules. Le site d’Ollioules est responsable de la
conception et de la production du système de combat. L’ensemble du programme est piloté
depuis Cherbourg, où les sous-marins sont assemblés et testés.
Le site de Toulon sera en charge de la maintenance du Suffren et graduellement de l’ensemble
de la série. Le maintien en condition opérationnelle a été pensé dès la conception des sous marins pour limiter le nombre et la durée des interventions, permettant ainsi d’optimiser la
disponibilité à la mer des Barracuda.

Le Suffren : un saut technologique et capacitaire

Le Suffren est l’un des sous-marins les plus discrets au monde. Cette caractéristique, associée
à ses capacités de détection avancées, garantissent sa supériorité acoustique.
Avec le Barracuda, la Marine nationale disposera pour la première fois, d’une capacité de frappe
dans la profondeur à partir de sous-marins, grâce à l’emport des missiles de croisière navals
(MdCN) de MBDA. Il permet également la mise en œuvre discrète de forces spéciales,
notamment grâce à son « sas nageurs » et à l’emport optionnel d’un hangar de pont permettant
le déploiement des véhicules sous-marins des commandos.
Enfin, plus discret, plus manœuvrable et plus mobile, le Suffren dispose de systèmes de dernière
génération et notamment d’une conduite centralisée et automatisée.

Les caractéristiques techniques du Suffren
• Déplacement en surface : 4 700 tonnes
• Déplacement en plongée : 5 300 tonnes
• Longueur : 99 mètres
• Diamètre : 8,8 mètres
• Armement : missiles de croisière navals (MdCN), torpilles lourdes filoguidées F21, missile
antinavire Exocet SM39 modernisé
• Propulsion hybride : un réacteur à eau pressurisée dérivé des chaufferies équipant les
SNLE type Le Triomphant et le porte-avions Charles-de-Gaulle, deux turbines de
propulsion, deux turbo alternateurs et deux moteurs électriques
• Equipage : 65 personnes + commandos
• Disponibilité à la mer: > 270 jours par an

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.