L’aquaculture durable en Afrique

Sur proposition de l’ANSTS (l’Académie Nationale des Sciences et Techniques du Sénégal) en partenariat avec l’Académie des Arts, des lettres  et des Sciences du Canada, l’Institut universitaire de la Pêche et d’Aquaculture de l’Université de Cheikh Anta diop de Dakar et l’Agence nationale de l’Aquaculture, des experts invités de plus de 15 pays à Dakar au mois de Juin se sont penchés sur les mécanismes propices au développement durable de l’aquaculture dans le continent.

Il apparait que dans ce domaine l’Afrique est aussi à la traîne malgré un potentiel environnemental et biologique indéniable.

Retour de pêche au Sénégal


Quatre grands domaines ont été abordés :
celui  sur les politiques en matière d’aquaculture, la recherche-développement, la formation et les questions socio-économiques .

Les résultats des travaux seront mis à la disposition des autorités en charge de la pêche et de l’aquaculture.
Pélicans sur le Djoujd au Sénégal

Infos de la Lettre Inter Groupe de la  Communauté Maritime de Dunkerque.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire