Le bilan du Nautic, 50ème salon nautique de Paris

Malgré les conditions météorologiques qui ont pénalisé le salon nautique de Paris, le Nautic confirme le retour de jours meilleurs, la fréquentation a été quand même bonne avec une augNautic 50ème éditionmentation de visiteurs de 3% les jours sans neige.

Malgré avec une baisse de 20% , les week-end ont vu l’affluence de visiteurs avec plus 30 000 personnes jour.
Les organisateurs s’attendent à une baisse d’environ 5%, soit 225 à 227 000 visiteurs.

ITW d’ Alain  Pichavent Commissaire Général du Nautic

La reprise économique semble se conforter.
La déclaration de Bruno Cathelinais, président du directoire du groupe Bénéteau donne le ton : « Un très bon Salon de Paris, qui conforte notre objectif de croissance de 20% pour l’activité plaisance ».

Succès du motonautisme
Ce secteur a vécu un marché de qualité.
Le groupe Bénéteau annonce des ventes exceptionnelles et d’une manière générale, les chantiers français ont de nouveau fait une véritable démonstration de force, avec notamment le lancement des grandes Jeanneau 510 et 500s, mais aussi le succès des Rhéa.
La présence des présidents des grands chantiers nord-américains, et la présentation en avant première des nouveaux petits SeaRay, FourWinns et Bayliner témoigne de l’importance du Nautic sur la scène internationale.
Les chiffres dévoilés par la Fédération des Industries Nautiques en ouverture du Salon confirmaient cette tendance à la reprise : Sur les 12 derniers mois, la production est repartie à la hausse pour les petits bateaux à moteur, le marché des pneumatiques restant stable.
Autre indice très favorable, la forte progression des passages de permis bateau, avec +19%, laisse à penser que le motonautisme se prépare encore de très beaux jours.

Le marché stable des voiliers.

Du côté des voiliers, le marché est plus stable, avec une prime évidente à la nouveauté. Les concepts innovants comme la gamme Sense de Bénéteau rencontrent un succès impressionnant, toutefois les offres plus classiques comme les Dufour 375 ou 445 ne sont pas en reste avec de très nombreuses ventes.
« Le meilleur salon nautique depuis longtemps » confirment les commerciaux du chantier rochelais.
Les voiliers de 9 à 12m font toujours les plus gros volumes, avec une légère croissance de 3% de la production en 2010, mais les nouveaux petits bateaux comme le Django 7.70 font aussi fureur.
Les multicoques poursuivent leur progression, notamment chez Lagoon avec les nouveaux 400 et 450, mais aussi chez Fountaine-Pajot et Nautitech.

Humeur au beau fixe chez les équipementiers

Les rétrospectives d’électronique chez Navicom et d’accastillage chez Harken ou Seldén ont mis en valeur les dernières nouveautés et l’activité a été très soutenue.

Carton plein pour les loueurs

De la Bretagne aux Seychelles, de la Méditerranée aux Maldives, les loueurs  ont le vent en poupe.
Comme confié par l’un d’entre eux  » Les clients ont moins d’argent pour acheter un bateau, mais avec toujours une grande envie de naviguer, alors ils viennent acheter des croisières ».Nautic paddle sur le grand bassin  @A.Cassim

Un temps fort pour le Nautic, la nomination du Marin de l’année – le véliplanchiste Antoine Albeau –  organisée par la Fédération Française de Voile à l’intérieur du salon, la course de Stand Up Paddle de Naish sur la Seine et sur le grand bassin du Spot,  la présence des Machines de Nantes, et le Canot de la SNSM dans les allées du Grenelle qui a connu un grand intérêt près visiteurs, ainsi que de très nombreuses annonces, de courses par exemple dont la Vovo Océan Race, la Barcelona World Race, la Bouvet Guyane, la Transat Jacques Vabre, le Vendée Globe et autres évènements

ITW de Tibor Silinger Président du Salon Nautique de Paris

Rendez vous l’année prochaine à tous les passionnés  du 2 au 11 décembre 2011 pour la 51ème édition du Nautic –même adresse, à la Porte de Versailles, Salon Nautique International de Paris, et d’ici là, à l’automne, au Festival International de la Plaisance de Cannes, du 7 au 12 septembre 2011.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire