Le Class40 GDF SUEZ contraint à l’abandon dans la Route du Rhum

Grosse déception pour Sébastien Rogues, skipper du Class40 GDF SUEZ qui vient d’informer son équipe à terre qu’il faisait route vers le nord de l’ Espagne alors qu’il était toujours dans le peloton de tête engagé dans la Route du Rhum-Destination Guadeloupe 2014.

Lors d’une manœuvre il y a quelques instants, il a déchiré la Grand-Voile le long de la ralingue (cordage qui permet de renforcer les bords de la Grand-Voile) au niveau du 1er ris. En conséquence Sébastien ne peut plus hisser la Grand-Voile jusqu’en haut. Cette avarie majeure l’oblige à naviguer avec deux ris au maximum (surface de voilure grandement réduite).

EDF SUEZ en mer
En parallèle, Sébastien doit également faire face à une accumulation de problèmes techniques importants :

– la casse de ses aériens (les « aériens » sont des appareils électroniques très fragiles qui reçoivent toutes les données de vent (direction, force, vent apparent, etc),

– son antenne de son téléphone satellite Fleet board qui s’est désolidarisée de son support, ne fonctionne plus (cet appareil assure les liaisons téléphoniques, mais également la réception et transmission des données et la réception des fichiers météo),

– la goupille de barre de flèche tribord menace de tomber et d’engendrer la casse du mât.

Compte tenu de toutes ces avaries, Sébastien a donc décidé de mettre le bateau en sécurité et se retire de la compétition.

Il est très déçu car il était particulièrement préparé pour cette course majeure, un rendez-vous qu’il ne voulait absolument pas manquer. Conscient de tous les soutiens sans faille et des nombreux témoignages de solidarité, il en est très affecté moralement mais tout va bien physiquement.

SÉBASTIEN A DÉCLARÉ :
« Avec un début de course compliqué, j’avais réussi à tirer mon épingle du jeu, mais les conditions météo et de navigation qui ont malmené le GDF SUEZ ont fini par l’emporter. Je suis extrêmement déçu mais très touché des soutiens que j’ai reçus depuis le début. Je remercie mes proches, l’ensemble des collaborateurs du groupe GDF SUEZ, mon équipe, mes partenaires qui m’ont soutenu depuis le début de cette formidable aventure. Même si je ne peux pas continuer à naviguer dans ces conditions, je garde en tête une expérience riche et intense que je ne suis pas prêt d’oublier. »

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire