« Le détroit » nominé pour le 3ème prix littéraire de la Mamounia

Le roman de Mustapha Naddi  Le détroit L’Occident barricadé a été nominé pour le 3ème prix littéraire de la Mamounia
http://masonrose.com/la-mamounia-announces-the-third-edition-of-the-literary-award-%E2%80%93-29th-september-2012

Le Détroit (couverture du roman)

http://www.seableue.fr/le-detroit-loccident-barricade-un-roman-de-mustapha-nadi/
Rappel :Le détroit
L’Occident barricadé
Mustapha Nadi
Roman 

Entre Atlantique et Méditerranée, Afrique et Europe, le Djebel Tarek… Croisée de deux mers et de deux continents, passage et clôture à la fois, le détroit, verrou entre deux mondes, porte le nom de ce bloc. Patient, il attend des destins de passage, éternelle sentinelle d’une géographie d’exclusion.

Bilal un instituteur malien, Tarek un éducateur algérien et Yacine un bachelier marocain cherchent à passer le détroit de Gibraltar. En apparence, une histoire banale de traversée, cynique rubrique des chiens noyés, maintes fois racontée. Profitant du changement de siècle, un passeur les transporte avec d’autres candidats à l’exil. En attendant les barbares, l’Europe est barricadée.
Quelques mois plus tard, à l’envers du décor, du bon côté du détroit, un quinquagénaire franco-marocain quitte Paris à la recherche de Yacine. Au gré de la bande son d’un road ma vie, le Maroc défile. Il retricote « ses » identités nationales et sa culture entre deux chaises. En arrière plan des sixties de ce si gentil royaume fraîchement indépendant, la présence post coloniale et ses « bienfaits », l’école française et ses instituteurs, des vies et des villes comme elles vont : Abdelkrim, Martin, Diego, … Casa, Tanger, Marrakech…
Au-delà du détroit et du passage de siècle, que sont devenus Tarek, Bilal et Yacine ?

Roman d’une géographie humaine fragmentée, évoquant par touches un passé et un présent communs à la France, à l’Espagne et au Maroc. Le détroit de Gibraltar en est le personnage principal. Même les parallèles finissent par s’y rencontrer.

Mustapha NADI est né à Marrakech en 1957. Après le Lycée Lyautey à Casablanca, il suit des études scientifiques à Clermont-Ferrand et à Nancy. Il soutient une thèse de Doctorat en électronique et une Habilitation à diriger des recherches. Professeur à l’Université de Lorraine, expert en électronique biomédicale auprès de plusieurs organismes internationaux, il a dirigé de 1996 à 2006 le laboratoire de recherche en instrumentation électronique de Nancy. Ses recherches portent sur le bio électromagnétisme et la mesure électronique sur le vivant.

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire