Le duo Manu et Vincent Boulogne, sont les Grands Vainqueurs du Martinique Cata Raid 2016

Le Vauclin / Le Robert

Le Vauclin / Le Robert

Première étape dimanche 24 janvier : Raid Le Robert – Trinité

Martinique CataRaid 2015 : Etape Le Robert / Trinité © Pierrick ContinLes conditions étaient idéales pour débuter ce «  Martinique Cata Raid 2016 « , la course part de l’est de l’île et une manche d’acclimatation est réalisée dans la baie de la ville du Robert (lieu d’implantation du club nautique le WIND Force)

Les concurrents devaient réaliser d’abord une « banane » (up wind/down wind) dans la baie puis partir vers Trinité en passant par la Caravelle (Pointe Atlantique de la Martinique). Dans des conditions de vent 14/18 nœuds avec des vagues de 1m80 en moyenne, la flotte s’est étirée, et le ton était vite donné. Les valeurs se révélaient rapidement sur des choix tactiques en venant vers la côte mais aussi des choix de vitesse profitant des surfs sur les vagues. Une arrivée sur la magnifique plage de la ville de Trinité, qui accueillait le même jour sa parade d’ouverture du Carnaval. Comment ne pas penser que ce pays ne fait pas tout le temps la fête ?…

Deuxième étape lundi  25 janvier : Raid Trinité – Prêcheur

Martinique CataRaid 2015 : La Trinité / Le Prêcheur © Pierrick ContinLa boucle nord qui était au programme de la deuxième étape s’annonçait être la plus longue. Passant du milieu Est de l’île pour rejoindre le premier tiers Ouest, la distance reste incompressible. Mais pour parfaire le décor baroudeur espéré, les conditions de vent plus soutenu et plus régulier ont été au rendez-vous. Cette régularité s’est maintenue sur l’ensemble du parcours, les premiers ont réalisé cette étape en un peu moins de 2h. Bon nombre des 37 bateaux au départ se sont déjoué du piège de La Perle (Rocher mythique du Nord Caraïbes symbolisant le passage dans la mer des Caraïbes) où vents irréguliers et oscillants sur cette zone tampon obligent des choix tactiques cruciaux. Les forces en présence se révéleront donc à l’issue de ce 2eme round.

Cette étape a également été pour certains le début des ennuis mécaniques avec des casses de matériel car la fin de la flotte a du naviguer souvent sous des grains donc dans des conditions musclées pour rejoindre le Prêcheur. Les muscles endoloris et les quelques bosses se sont résorbées autour d’un authentique repas antillais convivial et chaleureux.

Troisième étape mardi 26 janvier : Raid Prêcheur –  Les Anses d’Arlet

Martinique CataRaid 2015 :  Le Prêcheur / Les Anses D'Arlet © Pierrick ContinSi le ton avait déjà été mis au passage de la Caravelle, avec cette étape, le «  Martinique Cata Raid  » est rentré dans le vif du sujet et dans l’essence même des raid en catamaran. Le matin au Prêcheur, le vent était déjà fort 18/25nds et les prévisions nous annonçaient encore plus fort avec une mer très formée.

Après un beau départ, vent de travers, les coureurs ont vite été confrontés aux conditions musclées et le choix tactique était vraiment conditionné en restant près de la côte. La mer des Caraïbes, bien que sans récifs ou hauts fonds piégeurs, offre bon nombre de coulées de vent qui rivalisent d’énergie pour que nos compétiteurs prennent la pleine mesure du célèbre effet Venturi…

Arrivée sur la marque de Bellefontaine, Les écarts probants s’étaient déjà creusés et déjà quelques concurrents avaient des difficultés marquées. Une flamme de sagesse a brillé sur le comité de course qui prit la décision de neutraliser la course à Schœlcher (commune située juste avant la baie de Fort-de-France), La baie des Flamands est la zone la plus révélatrice de l’entonnoir que peut être la plaine du Lamentin. Ce choix ayant permis d’assurer un ordre d’arrivée sportivement équitable et la sécurité des coureurs, un convoyage fut organisé jusqu’aux Anse d’Arlet, destination d’arrivée initiale.

Le lourd retard accumulé pour réguler et ramener l’ensemble des concurrents n’a diminué en rien la ferveur des arlésiens où le comité d’accueil de la ville, les restaurateurs et les intervenants ont fourni une fin d’étape maintenant incontournable du «  Martinique Cata Raid « .

Au bilan de cette première moitié de «  Martinique Cata Raid  » force est de constater que la spontanéité de toute l’équipe d’organisation à terre comme en mer est le ciment de cette manifestation qui grâce aux conditions, certes parfois dures, tient toutes ses promesses de sportivité. Il aussi marquant de voir comment toutes les villes étapes où leurs services d’accueils ont rivalisés de générosité pour nous offrir des moments forts de convivialité.

Quatrième étape jeudi 28 janvier   Anses d’Arlet –Sainte Anne

Martinique CataRaid 2015 :  Les Anses D'Arlet / Saint-Anne © Pierrick ContinAprès une bonne journée de récupération et de réparations pour certains, Les Anses d’Arlet revivaient, à nouveau l’effervescence du Martinique Cata Raid pour un départ vers la ville de Sainte Anne. Avant d’atteindre cet autre coin paradisiaque du Sud de l’île, il s’agissait de faire les 35 catas, rescapés de la 3ème étape, passer la célèbre passe des Fours (entre le Rocher du Diamant et la pointe du Diamant). En effet les conditions météo, bien qu’un peu apaisées, restaient quand même préoccupantes.

Le parcours consistait à  prendre la passe du Diamant, recoller à la côte par la bouée du Novotel, et rejoindre la pointe Borgnesse. La finesse des choix étant  d’autant plus difficile par le fait de gérer les haut-fonds devant Trois-Rivières en même que ses adversaires.

Les frères Boulogne (Emmanuel et Vincent) ayant compris très tôt l’importance de garder leurs concurrents sous un strict marquage, arrivent à Sainte Anne en grand vainqueurs.

Cinquième étape vendredi 29 janvier Sainte Anne – Vauclin

Martinique CataRaid 2015 : Saint-Anne / Le Vauclin © Pierrick ContinCette étape était, il y a trois ans, la plus musclées de tous les Tour de la Martinique. Appréhension pour tous les acteurs duMartinique Cata Raid .

Contre toutes attentes, c’est un vent de 15 à 20 nœuds qui accueillaient nos coureurs qui ont pu se consacrer à la vitesse de leurs engins. D’autant que ce retour en Atlantique, au-delà de la barrière corallienne, gratifie d’un charmant ballet de vagues croisées de l’ilet Cabri à la passe du Vauclin,  en passant par Cap Ferré.

Accueil ultra convivial à l’UCPA du Vauclin sur le site de la Pointe Faula.

Lors de cette étape, sur « tapis vert », l’équipage Durand-Touchot mettent fin à la série de victoires des frères Boulogne qui gardent quand même la tête de la course au classement général.

 

Sixième  étape samedi 30 janvier Vauclin – Robert

Martinique CataRaid 2015 :  Le Vauclin / Le Robert © Pierrick ContinCe sont des conditions météo optimum qui régnaient sur cette sixième et dernière étape. Conditions idéales pour savourer la beauté du plan d’eau de la côte Est de l’île. Donc, au briefing du matin, le comité de course annonce que le terrain de jeu du jour sera entre la côte, les îlets du François et du Robert. Les derniers atouts techniques, tactiques et stratégiques sont jetés sur cette dernière courte étape. Le stress des passages entre les haut-fonds a été balayé par un excellent balisage et les précieux conseils des coureurs locaux. Avantage que l’équipage Giacometti-Ivaldi (Mike et Franck) n’a pas gaspillé en remportant cette magnifique dernière étape. Aujourd’hui la « banane » n’était pas seulement un fruit local, elle était sur le visage de l’ensemble de ces valeureux régatiers.

 

Félicitations aux 78 régatiers qui n’ont jamais démérité, quelles que soient leurs infortunes ou blessures diverses dans des conditions pas toujours clémentes.

 

Consulter les classements


Pour plus d’information, visitez le site de la course

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire