Le Festival de Loire à Orléans , le plus grand rassemblement européen de la marine fluviale

Du 20 au 24 septembre prochain, la 8ème édition du Festival de Loire va se dérouler sur les quais d’Orléans.
C’est à ce jour, le plus grand rassemblement européen de la marine fluviale.
Il rassemble tous les 2 ans 700 mariniers, plus de 200 bateaux, 450 artistes et une centaine d’exposants.

Au cours de cet événement 200 animations festives, gratuites et pédagogiques seront également proposées pendant 5 jours de festivités sur les bords du dernier fleuve sauvage d’Europe.
Parmi eux, de jeunes mariniers de Loire qui perpétuent les traditions ligériennes à bord de leurs bateaux : fûtreaux, chalands, gabares, toues sablières ou cabanées…

Le pays invité pour cette 8ème édition du Festival de Loire est l’Espagne et son fleuve l’Ebre.

650 000 visiteurs sont attendus pour assister à cette grande fête populaire.

 

La 8ème édition du Festival de Loire promet d’être une grande fête autour du dernier fleuve sauvage d’Europe et de son patrimoine, classés par l’UNESCO.
A l’honneur : la marine de Loire et ses mariniers qui perpétuent les traditions d’une époque glorieuse lorsque le port d’Orléans était un important centre de commerce fluvial aux portes de Paris au 18ème siècle.

La nouvelle génération de mariniers, amoureux de La Loire et de ses traditions

Aujourd’hui, ils sont plusieurs centaines de mariniers à naviguer sur le fleuve royal.
Les mariniers de Loire se regroupent par village ou au travers d’associations. Ils se retrouvent pour naviguer sur fleuves, canaux et rivières mais aussi pour construire et entretenir leurs bateaux.
A chaque génération, La Loire appelle ses mariniers. A l’instar de Pauline et Damien qui partagent, chacun dans leur association, leur amour de La Loire et de ses traditions. Ils racontent tous les deux leur passion de jeunes mariniers, eux qui ne manqueraient pour rien au monde le prochain Festival de Loire

Le jeune paysagiste contemple à bord d’une toue la faune et la flore du fleuve sauvage

Damien est un jeune paysagiste de 28 ans natif de Jargeau, autrefois un port de La Loire actif comme Orléans à la grande époque de la marine fluviale au 18ème siècle.
Depuis quatre ans, Damien est entré avec un copain d’enfance dans une des associations de mariniers de Loire : Les Arcandiers de Loire.
Parmi la trentaine de mariniers que compte l’association, ils sont six âgés de moins de 30 ans.
Entretien des bateaux l’hiver, aide à la construction d’une toue sablière et sorties en Loire à l’occasion de nombreuses fêtes de mariniers : c’est en résumé le programme de Damien et de ses compères durant de nombreux weekends de l’année.
L’amoureux de la nature est comblé : « La Loire est un cadre naturel privilégié. Quel bonheur d’assister à l’envol d’une sterne ou d’un héron, d’observer les castors à proximité des bateaux. Sans parler de la flore avec par exemple les narcisses sauvages ou bien les saules…».

La marinière de Combleux à la navigation d’un fûtreau pendant le festival

Pauline, 30 ans, est née à Orléans. Au quotidien opératrice de fabrication dans une entreprise de médicaments, elle admire les bateaux de la Loire depuis son enfance.
Avec son frère Fabien, 28 ans, ils ont rejoint il y a dix ans l’association de mariniers Les Chemins de l’eau à Combleux, où ils apprennent à naviguer sur La Loire, ce qui n’est pas toujours aisé : courants, bancs de sable et cailloux rendent parfois difficile la navigation.
Pourtant, presque tous les weekends d’avril à septembre et parfois même l’hiver, Pauline et Fabien rejoignent leurs ainés pour des sorties en Loire afin de profiter au maximum de « cette sensation de liberté et des paysages magnifiques qu’offre le fleuve royal» comme l’explique Pauline.
Du 20 au 24 septembre 2017, la jeune marinière sera présente au Festival de Loire pour la cinquième fois, accompagnée de la grande famille des mariniers de Loire.
Pauline naviguera à bord d’un des futreaux de l’association.
Ce qui la distinguera des autres mariniers ? « Mon chapeau, que je fleurirai tous les jours du festival à partir des fleurs trouvées en bord de Loire ou dans les jardins d’amis ».

Des bateaux traditionnels de Loire… et d’ailleurs !

Accostés à quai ou toutes voiles dehors, ce sont plus de 200 bateaux qui constituent la flotte du Festival de Loire. Outre les 110 bateaux ligériens traditionnels, des bateaux venus de la France entière représenteront les fleuves et les canaux de l’hexagone : Normandie, Nord Pas de Calais, Dordogne, Rhône, Canal du midi, etc. Parmi eux, une dizaine de bateaux traditionnels de la région française invitée, le Pertuis Charentais, mais également des bateaux de Catalogne, l’Espagne et son fleuve l’Ebre étant les invités d’honneur de cette édition 2017.

Mignonnette, pour la 1ère fois au Festival de Loire

Mignonnette est un bateau construit en 2015 rappelant les lignes d’une toue sablière, type de bateau qui était conçu pour extraire le sable dans la Loire. Aujourd’hui, Mignonette propose des balades sur la Loire à la Charité-sur-Loire (Nièvre) tout au long de l’année.
Participant pour la 1ère fois au Festival de Loire, Mignonnette symbolise aussi le renouveau des mariniers de Loire avec à son bord, Sébastien Boudin, un jeune capitaine d’une trentaine d’années.
Véritable passionné de la Loire, marinier, constructeur de bateaux de Loire, pêcheur de Loire du côté du Bec d’Allier, il rejoindra le Festival par la Loire à bord de son bateau si l’étiage le permet ou par le canal latéral jusqu’à Briare si l’étiage est bas.

Les différents bateaux de la Marine de Loire

Fûtreau Barque à gréement carré utilisée pour la pêche à l’anguille et à l’alose sur la Loire. Le fûtreau est également utilisé pour le transport. Sa taille est de 6 à 11 m de longueur.

Gabare ou Chaland C’est la plus grosse embarcation qui a évolué sur la Loire jusqu’à la fin du 19ème siècle. Elle était propulsée par la force du vent avec une voile rectangulaire. A fond plat, elle pouvait atteindre 25 mètres.

Toue Non pontée et à fond plat, elle était gréée d’une voile carrée, plus petite que celle des chalands. D’une longueur de 10 à 15 mètres, la toue servait aussi bien au transport des personnes, des marchandises et à la pêche.

Toue sablière Ce type de bateau a été conçu pour extraire le sable des grèves de Loire. C’était une embarcation à fond plat, bordée à clin, d’une longueur de 10 à 20 mètres.Toue Cabanée Elle était parfois équipée d’un abri en forme de cabane à l’arrière du bateau. Elle servait aux pêcheurs sur les barrages à saumon.

Plate de Loire Petit bateau traditionnel en bois de 5,50 mètres de long, il évolue avec aviron et harpie. Principalement utilisé dans un cadre sportif, il sert aussi lors des crues pour véhiculer les inondés.

Inexplosible Grand bateau confortable aux lignes fines et élégantes, capable d’assurer un service rapide de voyageurs. D’un tirant d’eau modeste pour passer partout sur la Loire, il est propulsé par deux grandes roues à aubes.

Chiffres clés pour les bateaux et la Marine de Loire

▪ 700 mariniers, plus de 200 bateaux

▪ 110 bateaux ligériens traditionnels

▪ Près de 50 de bateaux rejoindront Orléans par la Loire : des bateaux provenant de la Nièvre, Allier et Loiret.

▪ Près de 30 bateaux de Loire viennent pour la première fois sur le Festival.

▪ Plus de 10 bateaux catalans

▪ Plus de 10 bateaux du Pertuis Charentais

 

Plus d’infos sur : www.orleans-metropole.fr

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire