Le Grand Prix de Chine des Extreme Sailing Series du 17 au 20 avril 2012

Un mois et demi après le Grand Prix de Muscat, la deuxième épreuve, sur les huit que comptent les Extreme sailing Series 2012, s’ouvre aujourd’hui, mardi 17 avril, sur le plan d’eau olympique de Qingdao.

Neuf équipes s’affronteront durant quatre jours de compétition sur les eaux chinoises.
Les débats s’annoncent houleux et les places d’honneur seront âprement disputées.

Gitana copyright : Yvan Zedda / Gitana Sa.Troisième de l’épreuve Omani, disputée fin février, l’équipage de Groupe Edmond de Rothschild est arrivé en Chine avec ce même esprit de gagne et de performance et entend bien poursuivre sur sa lancée. Mais Pierre Pennec et ses hommes savent qu’ils devront, une nouvelle fois, se dépasser et exprimer leur potentiel à 100 % pour figurer parmi les lauréats de cette semaine chinoise tant ce deuxième acte peut se révéler piégeur.
A commencer par le plan d’eau sur lequel évoluera la flotte des Extreme Sailing Series : « en se basant sur l’expérience acquise ici l’an dernier, à Qingdao nous pouvons et nous devons nous attendre à toutes les conditions : de la pétole à la brise. Nous évoluerons le premier jour à l’extérieur de l’enceinte portuaire puis les trois jours suivants sur un plan d’eau très fermé bordé de gratte-ciels et parsemé d’effets de site. C’est un terrain de jeu très intéressant mais qui réclame d’être opportuniste et polyvalent. L’an dernier, nous avions connu des conditions météos délicates, avec de nombreux chavirages dans la brise. Ici, lorsque le vent vient de terre, il peut se montrer particulièrement imprévisible du fait des buildings qui encerclent la zone de navigation et qui perturbent la trajectoire classique du vent » analysait le skipper de Groupe Edmond de Rothschild.

Pierre Pennec pourra s’appuyer sur son solide groupe constitué lors du Grand Prix d’Oman :
« Je n’avais pas navigué avec l’équipage de Groupe Edmond de Rothschild depuis Muscat (début mars, ndlr) et j’avais hâte de retrouver mes équipiers. …..  »
« L’an dernier, j’avais abordé le Grand Prix de Chine avec trop de retenue, car après notre victoire à Oman en 2011 je voulais plus assurer des places dans les cinq premiers que gagner. Cette année, je n’arrive pas à Qingdao dans le même état d’esprit. Pour être devant, il faut prendre quelques risques d’autant que le niveau de jeu sera à coup sûr plus élevé que celui observé à Muscat fin février. Car déjà là-bas, nous avions pu constater une vraie différence entre les entraînements et la compétition elle-même.»
Les prévisions météorologiques augurent d’un flux d’une dizaine de nœuds sur l’ensemble de la compétition.
Mais comme l’évoquait Pierre Pennec auparavant, l’histoire a démontré que sur les rives de la Mer Jaune, Eole savait être là où l’on ne l’attendait pas toujours.

Classement provisoire des Extreme Sailing Series après le Grand Prix de Muscat
  1. Oman Air – 10 points
  2. The Wave Muscat – 9 points
  3. Groupe Edmond de Rothschild – 8 points
  4. Red Bull Sailing Team – 7 points
  5. GAC Pindar – 6 points
  6. Zoulou – 5 points
  7. Alinghi – 4 points
  8. Team Trifork – 3 points

Toutes les infos du Gitana Team sur  : www.gitana-team.com


    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire