Le Marion Dufresne II a heurté un haut fond au large du Crozet

Dans la nuit du 13 au 14 novembre, le Marion-Dufresne II, navire ravitailleur des Terres australes et antarctiques françaises, lors de sa 3e rotation annuelle dans les îles subantarctiques, a heurté un haut-fond au large de l’archipel de Crozet, ce qui a occasionné une voie d’eau à l’avant bâbord du navire, mais aucun blessé parmi loes hommes à bord.

Le navire est actuellement au mouillage non loin de l’île de  Crozet, dans la baie du Marin.
Sa stabilité et sa navigabilité sont jugées, à ce stade, conformes aux normes réglementaires par le bureau d’expertise chargé de les évaluer.

Le Marion Dufresne Photo Yann Le Bris

L’avarie a eu lieu alors que 145 personnes se trouvaient à bord : 48 membres d’équipage et 97 passagers, principalement des scientifiques de l’institut Paul Émile Victor.
Les 97 passagers et une partie de l’équipage sont en cours d’évacuation vers Crozet. Ils sont débarqués sur la base scientifique Alfred FAURE.
Un bâtiment va faire route vers Crozet pour les prendre en charge.

Le Préfet des Terres australes et antarctiques françaises, en liaison avec CMA CGM, qui arme le bateau, met en place un dispositif d’assistance technique, à partir de l’Afrique du Sud, pour mieux évaluer les dégâts subis par le Marion Dufresne II et envisager la possibilité d’effectuer sur place les premières réparations.

Victorin Lurel MINISTRE DES OUTRE-MER   et Frédéric Cuvillier MINISTRE DÉLÉGUÉ CHARGÉ DES TRANSPORTS, DE LA MER ET DE LA PÊCHE suivent avec la plus grande attention la situation à bord du Marion Dufresne II.

L’archipel de Crozet qui se trouve dans l’Océan Indien est à plusieurs jours de l’Ile de la Réunion

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire