Le Martinique Surf Pro en WE de finale sur les houles de Basse-Terre

La finale du Martinique Surf Pro se déroule ce WE , et couronnera le meilleur des 149 surfeurs venus des quatre coins de la planète.
On a pu assister ce samedi aux derniers espoirs de qualification sur le spot de Basse-Terre ..
En attendant la grande finale de dimanche..
Une courte vidéo sur la participation de martiniquais au déroulement de l’évènement.

Pour plus d »infos :  http://www.martiniquesurfpro.com/


Communiqué de Presse
Samedi 23 avril 2016

A l’issue d’une jolie journée ce samedi, ils ne sont plus que 16 en compétition dans le Martinique Surf Pro : quatre Brésiliens, trois Français (dont deux Guadeloupéens), deux Américains, deux Espagnols, deux Portugais, un Australien, un Péruvien et un Sud-Africain. Aujourd’hui, les organisateurs ont lancé l’intégralité du cinquième tour qui réunissait 32 compétiteurs. Au programme demain dimanche, le sixième tour puis les quarts de finale, les demi-finales et la grande finale qui déterminera le vainqueur de l’édition 2016 de l’unique épreuve caribéenne des Qualifying Series (QS), qui succédera ainsi à l’Hawaïen Joshua Moniz. L’enjeu sera de taille car le vainqueur de l’événement martiniquais empochera 3000 points dans les QS, le circuit qualificatif du surf mondial.

Bien malin qui peut prétendre annoncer le lauréat du deuxième Martinique Surf Pro. Les 16 concurrents qualifiés pour le sixième tour (voir la liste ci-dessous) ont tous leur chance. Ce samedi, certaines grandes têtes d’affiche ont été sorties de la compétition. Voilà qui prouve, s’il en était encore besoin, le niveau très relevé de l’événement martiniquais qui réunit un plateau exceptionnel pour un QS 3,000.

Un cinquième tour à suspense
Les compétiteurs, qui commencent à bien connaître la vague de Basse-Pointe, ont fait le spectacle ce samedi devant un public venu en nombre. Les organisateurs ont lancé la première série à 11h, sept autres ont suivi, ce qui a permis de boucler l’intégralité du cinquième tour. Les anciens surfeurs du Championship Tour (CT), qui regroupe l’élite du surf mondial, étaient particulièrement attendus. L’Américain Brett Simpson a ouvert le bal, et il n’est pas passé, devancé par les Brésiliens Jesses Mendes et Alan Donato. Autre ancien du CT, le Brésilien Willian Cardoso est lui aussi passé à la trappe dans une série où se sont qualifiés le Brésilien Deivid Silva et le Guadeloupéen Timothée Bisso qui poursuit son joli parcours dans l’île voisine. L’autre Guadeloupéen du cinquième tour, Charly Martin, était aussi très en forme ce samedi. Il a remporté sa série avec un score de 15,23 points – le deuxième meilleur de la journée après celui de Deivid Silva (15,67 points).
Les deux autres surfeurs ayant évolué dans le CT poursuivent leur parcours. L’Américain Patrick Gudauskas a terminé deuxième de son heat, derrière le Portugais Vasco Ribeiro. Quant à l’Espagnol Aritz Aranburu il s’est lui aussi emparé de la deuxième place d’un heat remporté par l’Américain Evan Geiselman.
Côté Français, Vincent Duvignac, Andy Crière, Marc Lacomare et le Réunionnais Medi Veminardi s’arrêtent au cinquième. Vainqueur de sa série, Diego Mignot poursuit son joli parcours. Seth Moniz, frère de Joshua, le tenant du titre du Martinique Surf Pro, s’est fait éliminé sur le fil. A 30 secondes de la fin du heat, le Sud-Africain Slade Prestwich a pris une dernière vague et est passé devant. La qualification s’est jouée à 0,17 point, autant dire pas grand chose… On note la performance de l’Australien Luke Hynd qui est entré en compétition au premier tour et a donc déjà passé cinq séries ! Les 15 autre qualifiés étaient entrés en lice au deuxième, au troisième ou au quatrième tour, en fonction de leurs classements respectifs dans les Qualifying Series en 2016.

Le meilleur pour la fin
Pour le sixième tour, les 16 surfeurs seront répartis en quatre poules. Dans chaque série, les deux premiers passeront et les deux autres quitteront la compétition. Suivront les quarts de finale où on passera à des duels. Les quatre surfeurs éliminés en quarts de finale gagneront 1260 points chacun dans les QS. Les demi-finalistes empocheront 1680 points, le finaliste 2250 points et le vainqueur 3000 points. Un pactole convoité pour lequel il va falloir s’arracher. Rendez-vous demain dimanche à partir de 8h.

Ils ont dit :

Aritz Aranburu (Espagne, 30 ans, 2e de sa série et qualifié pour le sixième tour) : « Demain, ça sera tout ou rien ! »
« Il y a beaucoup d’enjeu dans le Martinique Surf Pro et le niveau était très haut dès les premiers tours. Les vagues sont très agréables à surfer. J’espère que la houle va grandir dimanche pour les phases finales. Tout va se jouer demain, pour moi ça sera tout ou rien ! »

Patrick Gudauskas (Etats-Unis, 30 ans, vainqueur de sa série et qualifié pour le sixième tour) : « Je ne regrette pas le déplacement. »
« C’était une belle série, j’étais en concurrence avec trois Européens (les Français Marc Lacomare et Medi Veminardi, le Portugais Vasco Ribeiro). J’ai participé à beaucoup d’épreuves cette année. J’étais un peu épuisé mais mes potes m’ont dit que je devais venir ici. Je ne regrette pas le déplacement. Maintenant, l’objectif est d’atteindre la finale. »

Diego Mignot (France, 20 ans, vainqueur de sa série et qualifié pour le sixième tour) : « Rester tranquille et attendre les bonnes vagues… »
« Les conditions étaient un peu difficiles, les vagues partaient dans tous les sens. Je ne savais pas vraiment où me positionner. Dans ces cas-là, il faut rester tranquille et attendre les bonnes vagues, celles qui permettent d’obtenir de jolis scores. Il y avait 140 surfeurs au début et il n’en reste plus que 16. Je suis bien content d’en faire partie et de rester en Martinique. »

Jesse Mendes (Brésil, 23 ans, vainqueur de sa série et qualifié pour le sixième tour) : « Les deux derniers champions du monde WSL sont Brésiliens et cela nous donne confiance. »
« C’était difficile de se remettre dans le rythme après trois jours de stand by. Au début de la série, j’étais tellement enthousiaste de retourner à l’eau en compétition que j’avais peur de perdre le contrôle. Il a fallu que je me calme et que je reste patient. Les Brésiliens sont toujours de bons concurrents, nous formons une belle équipe. Les deux derniers champions du monde WSL sont Brésiliens et cela nous donne confiance. Nous sommes en train de grandir. J’espère qu’au moins un Brésilien atteindra la finale ici en Martinique.
Cette île est paradisiaque, je suis heureux d’être ici pour la première fois. J’avais entendu de bonnes choses sur les vagues et je confirme : elles sont incroyables. »

Timothée Bisso (Guadeloupe, 19 ans, 2e de sa série et qualifié pour le sixième tour) : « Heureux de représenter la Guadeloupe ici en Martinique. »
« Je me suis qualifié dans une série difficile avec notamment Willian Cardoso, un ancien du Championship Tour. Je me confronte depuis un bon moment à des surfeurs de top niveau et je sais qu’ils sont battables. Dans ce cinquième tour, j’ai tenté de surfer les bonnes vagues, bien sûr, mais j’ai aussi empêché les autres d’en prendre, en jouant avec les règles de priorité. Je suis heureux de représenter la Guadeloupe ici en Martinique. Je me sens à la maison. »

Gonzalo Zubizarreta (Espagne, 30 ans, 2e de sa série et qualifié pour le sixième tour) : « Le niveau est exceptionnel pour un QS 3,000. »
« La qualification s’est jouée à peu de choses. A deux minutes de la fin, j’ai repéré une belle vague et j’ai réussi à bien la surfer, ce qui m’a permis de passer au tour suivant. Les vagues sont très fun ici. Je ne connaissais pas la Martinique et je considère que c’est l’un des plus beaux endroits où je suis allé. Il y a beaucoup d’excellents surfeurs en compétition. Le niveau est exceptionnel pour un QS 3,000. »

Luke Hynd (Australie, 20 ans, 2e de sa série et qualifié pour le sixième tour) : « C’est la compétition la plus difficile à laquelle j’ai jamais participé ! »
« Les conditions ici en Martinique sont très agréables, il y a du soleil, l’eau est chaude. Je suis content de continuer à avancer dans le Martinique Surf Pro. C’est la compétition la plus difficile à laquelle j’ai jamais participé ! Il y a des grands noms ici et n’importe qui peut gagner dans chaque heat. Je dois continuer à surfer comme je le fais depuis le premier tour. J’ai confiance pour la suite, je me sens bien. »

Slade Prestwich (Afrique du Sud, 21 ans, 2e de sa série et qualifié pour le sixième tour) : « Vivement demain ! C’était épuisant car j’ai ramé en permanence pour chercher les bonnes vagues. Plus je surfais, plus mes scores s’amélioraient. Les vagues ont bien grossi dans la journée, ça promet pour la suite. Vivement demain ! »

Le plateau du sixième tour du Martinique Surf Pro 2016 :
8 nationalités, 4 continents
4 Brésiliens : Ian Gouveia, Alan Donato, Jesse Mendes et Deivid Silva
3 Français : Diego Mignot, Timothée Bisso (Guadeloupe) et Charly Martin (Guadeloupe)
2 Américains : Patrick Gudauskas et Evan Geiselman
2 Portugais : Frederico Morais et Vasco Ribeiro
2 Espagnols : Aritz Aranburu et Gonzalo Zubizarreta
1 Australien : Luke Hynd
1 Péruvien : Lucca Mesinas
1 Sud-Africain : Slade Prestwich

Repères :
– 140 surfeurs venus de cinq continents ont participé au deuxième Martinique Surf Pro, organisé depuis le 17 avril sur le spot de Basse-Pointe, au nord-est de l’île. Il s’agit de la seule épreuve caribéenne inscrite au circuit qualificatif du surf mondial en 2016. Le vainqueur empochera 3000 points dans les Qualifying Series (QS).
– 16 surfeurs restent en compétition avant les phases finales qui se disputeront demain dimanche.

———————————————
RESULTATS DU JOUR : cliquer sur le lien suivant – ICI

Pour les hispanophones , le communiqué de Mer et Média avant cette finale de ce dimanche..

Tan sólo quedan 16 participantes en esta segunda edición del Martinique Surf Pro: cuatro brasileños, tres franceses, dos americanos, dos españoles, dos portugueses, un australiano, un peruano y un sudafricano. En la jornada del sábado se ha completado la quinta ronda con 32 surfistas en liza. 16 se han clasificado para la sexta ronda, que se celebrará mañana domingo junto con los cuartos de final, la semifinal y la gran final, que determinará el vencedor de esta segunda edición del Martinique Surf Pro, la única manga caribeña de las series clasificatorias de la World Surf League. El sucesor del actual defensor del titulo, el hawaiano Joshua Moniz, se llevará a casa 3000 puntos en las series clasificatorias, lo que a buen seguro supondrá un buen impulso para su posición en el circuito clasificatorio del surf mundial.

Resulta complicado anunciar quien será el vencedor de esta segunda edición del Martinique Surf Pro. Los 16 surfistas clasificados para la sexta ronda tienen posibilidades de hacerse con el título en esta competición, en la que algunos de los grandes cabezas de cartel ya han sido eliminados, lo que muestra el altísimo nivel de esta única prueba caribeña de las series clasificatorias (QS) de la World Surf League.

Una quinta ronda llena se suspense
Los organizadores del Martinique Surf Pro han lanzado la primera serie esta mañana a las 11 horas (hora local), y los surfistas, que ya comienzan a conocer las olas de Basse-Pointe, han ofrecido un gran espectáculo en el agua. El público esperaba ver a las grandes estrellas del Championship Tour (CT), que agrupa a la élite del surf mundial, y el americano Brett Simpson ha sido el primero en hacer su aparición, pero ha sido batido por los brasileños Alan Donato y Jesse Mendes. Otro veterano del CT, el brasileño William Cardoso también ha quedado atrapado en una serie en la que se han clasificado su compatriota Deivid Silva y Timothée Bisso de Guadalupe. Charly Martin, también de la isla de Guadalupe, ha mostrado que está en forma, llevándose la serie con 15,23 puntos – la segunda mejor puntuación de la jornada después de la del brasileño Deivid Silva (15,67 puntos). Los otros dos surfistas que ya cuentan con experiencia en el Championship Tour, el americano Patrick Gudauskas y el español Aritz Aramburu, han logrado clasificarse para la sexta ronda.

Por su parte, el hawaiano Seth Moniz, hermano de Joshua Moniz, vencedor del año pasado, ha visto su clasificación desvanecerse a solo 30 segundos del final del heat, cuando el sudafricano Slade Prestwich ha cogido una ola y se ha puesto por delante. Destaca también la actuación del australiano Luke Hynd, que comenzó la competición en la primera ronda y ya ha logrado superar la quinta.

Lo mejor para el final
Para el round 6, los 16 surfistas se repartirán en cuatro grupos de cuatro. Los dos primeros de cada serie se clasificarán para los cuartos de final, donde se pasará a un formato de duelos. Los cuatro surfistas que sean eliminados en los cuartos de final ganarán 1260 puntos cada uno en las series clasificatorias. Los semifinalistas se harán con 1680 puntos, el finalista 2250 puntos y el vencedor 3000 puntos. La próxima cita tendrá lugar mañana a partir de las 8:00 (hora local) para un final apoteósico.

Declaraciones

Gony Zubizarreta (ESP)
“Estoy muy contento, era una manga super difícil. Todos han surfeado muy bien. Necesitaba una ola, quedaban dos minutos y tuve la suerte de poderla surfear bien y así pasar. Las olas son muy divertidas aquí en Martinica, es la primera vez que vengo y me encanta la isla, la gente, todo. No sabía que era así. Es uno de los sitios más bonitos en los que he estado. Hay mucho nivel en este campeonato, es un QS3000 pero hay gente de todos los países, de los mejores del mundo. Yo creo que es el QS3000 con más nivel en el que he estado nunca. Mañana ya estamos en cuartos de final así que a descansar y darlo todo mañana.”

Aritz Aramburu, 30, ESP
“Ha sido un heat muy complicado, no ha habido muchas olas y nos ha costado a todos cogerlas. Mi suma ha sido mayor que las demás, pero ya tengo ganas de coger más movimiento de olas. El nivel está siendo muy alto, este año en los campeonatos de 3000 puntos la gente se está jugando mucho y desde las primeras rondas está habiendo un nivel muy alto y hay que seguir peleando para conseguir los puntos. Las olas son maravillosas pero hasta ahora ha estado un poco parado. Esperemos que mañana que será el día de las finales haya olas un poco más grandes. Estoy muy contento de haber pasado con Gony. Mañana va a ser un “todo o nada” y a ver si termina bien el campeonato.”

16 surfistas clasificados para el round 6 del Martinique Surf Pro 2016 :
4 brasileños: Ian Gouveia, Alan Donato, Jesse Mendes y Deivid Silva 
3 franceses: Diego Mignot, Timothée Bisso (Guadeloupe) y Charly Martin (Guadeloupe) 
2 americanos: Patrick Gudauskas y Evan Geiselman
2 portugueses: Frederico Morais y Vasco Ribeiro
2 españoles: Aritz Aranburu y Gonzalo Zubizarreta
1 australiano: Luke Hynd
1 peruano: Lucca Mesinas
1 sudafricano: Slade Prestwich

Datos de esta segunda edición:
– 140 surfistas venidos de los cinco continentes han tomado parte en esta segunda edición del Martinique Surf Pro que se celebra desde el pasado 17 de abril en la localidad surfera de Basse-Pointe, al noreste de la isla. Se trata de la única prueba caribeña de las series clasificatorias de la World Surf League, el circuito clasificatorio del surf mundial de 2016. El vencedor se llevará 3000 puntos de las series clasificatorias (QS). 
– Quedan 16 surfistas en competición para las fases finales que se disputarán mañana domingo.

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire