Le Maxi80 Prince de Bretagne a dû abandonner le Fastnet

Aux prises avec la casse d’une pièce du système de bascule du mât du Maxi80 Prince de Bretagne survenue dimanche 11 août, en fin d’après midi, environ 6 heures après le départ de la Rolex Fastnet Race 2013, son skipper, Lionel Lemonchois, a dû abandonner la course partie de Cowes ce même jour.
Après être parvenu, avec ses cinq hommes d’équipage, à aussitôt sécuriser le gréement du trimaran en position fixe, il avait pourtant décidé de poursuivre la compétition débutée de belle manière sur les eaux du Solent en reprenant sa route sur le parcours de 605 milles entre l’île de Wight et Plymouth, via un aller-retour au célèbre phare irlandais qui donne son nom à cette grande classique de la course au large.

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.