Le Nautic pour les plus jeunes ….

Un mercredi au Nautic, ou l’école buissonnière, et le programme du jour
Ce mercredi, les enfants étaient nombreux dans les allées du Nautic. Tous ont pu découvrir la foule d’animations qui leur est réservée porte de Versailles cette semaine mais aussi et surtout tous les supports qui leur sont réservés pour se jeter à l’eau, découvrir l’environnement marin et la pratique des sports nautiques.

Fête du Nautisme - © Jérôme Dominé / AFP / Nautic 2014

Fête du Nautisme – © Jérôme Dominé / AFP / Nautic 2014

Des animations en pagaille pour les plus petits au Nautic
Démonstrations, plongée dans le monde mystérieux des océans, embarquement virtuel… Le Nautic offre pléthore d’animations pour les plus jeunes jusqu’à dimanche, porte de Versailles.

Petit tour d’horizon :
Accrovoile : Revivre le temps de la marine à voile, c’est ce que proposent les marins-comédiens-animateurs de l’Accrovoile aux enfants du Nautic, ravis de revivre la vie des marins des Grands Voiliers en grimpant dans un trois-mâts à huit mètres de haut, assurés par un système de vérin hydraulique.

Winch : Sur son stand, la Fédération Française de Voile propose aux petits et aux grands de tester leurs biscoteaux sur la manivelle de winch, en double ou en solo. L’objectif : réaliser 20 tours le plus rapidement possible. A la clé pour les meilleurs chronos de chaque catégorie (scratch, jeunes, femmes, en double…), des sacs, des casquettes, des ballons…. Pour l’instant, les meilleurs mettent entre six et sept secondes pour relever le défi !

Embarquement immédiat et virtuel : Les pays de la Loire propose aux petits et aux grands de vivre une expérience immersive inédite en 3D. Cette animation virtuelle permet de vivre un moment magique : découvrir les secrets de la construction d’un voilier et monter à bord, le temps d’une course. L’occasion aussi d’apprécier les plus belles côtes de la région !

Loco-voilier : Cette animation pédagogique a pour but de sensibiliser le grand public aux fonctions indispensables de la biodiversité pour l’ensemble de l’humanité. Films, images 3D, expositions interactives, caissons jeux attendent petits et grands pour un voyage ludique à la découverte du vivant. Avec ses 17 mètres de long et ses 12 mètres de haut, cet engin extraordinaire crée donc l’événement au Nautic. Dans un décor à mi-chemin entre rêve et réalité, les visiteurs participent à une captivante animation qui leur dévoile tous les secrets sur un trésor à préserver : La biodiversité. Les enfants à partir de 8 ans deviennent acteur de l’animation. Un jeu de piste leur permet de découvrir, de manière ludique et conviviale, les réponses aux énigmes proposées.

Le bassin du Spot Nautic : Equipé d’un grand écran et de ventilateurs permettant d’essayer les dériveurs, cette piscine de 400m2 est aussi pourvue d’une nouvelle génération de treuil optimisant la traction et les démonstrations des champions de wakeboard. Mieux, il permet au public de s’initier au stand up paddle, au kayak, à la planche à voile et à la voile légère.

Bassin du modélisme : Des demi-coques, utilisées autrefois pour définir les lignes d’une carène, jusqu’aux modèles réduits radiocommandés ultra-sophistiqués… le bassin regroupe tous les passionnés, pendant le Nautic. Un véritable magasin de jouets pour toutes les générations qui déploie ses charmes autour du bassin !

Virtual Regatta : Pour ceux qui ne peuvent ou ne veulent s’y jeter vraiment, Virtual Regatta propose des courses virtuelles rassemblant des centaines de milliers de passionnés. Cette année, la Nautic Transat se dispute sur des maxi trimarans  – le coup d’envoi à Newport a été donné le 5 décembre – et les arrivées vont s’égrainer à partir d’aujourd’hui jusqu’à la fin de la semaine. Mais pour les plus jeunes et ceux qui n’ont pas pu prendre le départ, sur le stand de Virtual Regatta, le jeu Volvo Arcade est à découvrir sans modération.

Maîtriser une Jeep® : à l’entrée du Hall 4, une animation qui séduit petits et grands est proposée pour apprendre à maîtriser une Jeep®. La marque a lancé un challenge de tractage miniature avec des Wrangler radiocommandées tractant un bateau. Le but ? Réaliser le meilleur temps sur le parcours.

Une nouvelle exposition jeune public à Océanopolis en 2015
Présentée aujourd’hui sur l’espace de la ville de Brest, cette nouvelle exposition sensorielle et interactive à destination de tous les publics, plus particulièrement les enfants de 6 à 10 ans, présentera de manière pédagogique et scientifique la vie à travers les mers et les océans. Explorer, découvrir des écosystèmes insoupçonnés, observer et comprendre leur fonctionnement, prendre conscience de la richesse et de la fragilité de la biodiversité marine, ce voyage inoubliable vous sera proposé avec l’aide précieuse de Cyclops, l’un des crustacés planctoniques les plus abondants des océans.

Les classes de mer fêtent leurs 50 ans
23 000, c’est le nombre d’enfants qui, chaque année, partent en classe de mer. A l’occasion de ce 50e anniversaire, Nautisme en Finistère retrace toute l’histoire des classes de mer à travers une exposition sur le Nautic déclinée en trois volets : les évènements fondateurs et le concept des classes de mer, l’école de la citoyenneté familiarisant les enfants à la vie en collectivité, mais également la vocation à sensibiliser les jeunes au milieu naturel marin pour former une génération respectueuse de son environnement. A ne pas manquer !

Une exposition dédiée à Eric Tabarly
Cette année, dans le cadre d’une exposition « À Éric », c’est une facette méconnue du grand marin qui est présentée au Nautic, en l’occurrence sa faculté à inventer les bateaux et les équipements de demain. Mise en scène par Pierre Verger, cette exposition se décline en cinq grands thèmes : « Un bateau pour gagner », « Léger pour aller vite », « Le visionnaire », « Manœuvrer en solitaire » et « Un inventeur pragmatique ». Cette exposition de 150 m² révèle le goût inné d’Éric Tabarly pour la recherche et l’expérimentation.

SNSM : les bénévoles sont au cœur du Nautic
Une fois de plus, cette année au Nautic, plusieurs dispositifs permettent de mettre en lumière ceux qui incarnent la SNSM, qu’ils soient d’une station de Sauveteurs Embarqués, d’un centre de formation de Nageurs Sauveteurs ou du siège. De nombreuses animations rythment les journées du salon : atelier gilet de sauvetage pour apprendre à choisir au mieux son équipement et savoir comment l’entretenir, démonstrations de secourisme, atelier nœuds marins, boutique permettant de faire son shopping de noël tout en soutenant les Sauveteurs.

La 16e édition de la Fête du nautisme en vue
Organisée partout en France, sur les côtes, les plans d’eau intérieurs et les rivières, la Fête du Nautisme est devenue le rendez-vous nautique incontournable de la saison estivale. Cette grande manifestation est l’occasion rêvée de découvrir la palette des loisirs et sports nautiques et de rencontrer les acteurs du secteur à travers la mobilisation de plus de 500 sites. C’est aussi, une façon originale de mieux connaître notre patrimoine culturel et maritime. Dans un esprit de convivialité, la Fête du Nautisme s’adresse à tous, débutants ou confirmés, jeunes ou moins jeunes, sportifs ou pratiquants d’un jour. Avant de retrouver la 16e édition de l’évènement les 13 et 14 juin 2015, le public du Nautic a pu participer, cet après-midi, à des initiations et des baptêmes (stand up paddle, planche à voile…) sur le spot Nautic. L’opération sera renouvelée samedi prochain à 15h30. Un avant-goût prometteur !

Les jeunes et la voile : comment apprendre à naviguer ?
Premier acteur de la formation des jeunes, la Fédération Française de Voile (FFVoile) compte en son sein près de 210 000 licenciés de moins de 18 ans soit plus des 2/3 de ses licenciés ! Une force vive répartie en deux groupes : 20 000 d’entre eux pratiquent la voile de façon intensive, en compétition, tandis que les 190 000 restants affichant une moyenne d’âge de 14 ans animent le réseau des 1074 clubs affiliés à la FFV dont fait partie la très célèbre école des Glénans. Des clubs qui multiplient les supports d’apprentissage avec des unités toujours plus fun, plus ludique.

Si chaque club affilié est libre dans le choix de ses supports d’enseignements, des tendances se dégagent, mettant en avant des supports plus rapides et plus faciles d’accès : du FunBoat pour l’initiation au dériveur solitaire au RS Terra en passant par l’Open Bic et le Bug (Laser). Pour la pratique en double place au RS 500 – un dériveur doté d’un spi asymétrique – et aux catamarans très prisés des apprentis marins français : Hobie cat ou SL 16. L’éternel Optimist, la caisse à savon qui a vu des générations dessaler, laisse donc doucement de la place à des bateaux faciles d’accès et fun, attirant les nouvelles générations avec une approche plus orientée glisse et plaisir que réglage et régate.

L’apprentissage de la voile se pratique généralement dès 6/7 ans – lorsque l’enfant sait nager –, mais elle s’ouvre aussi aux tout petits avec une offre peu connue développée par certains clubs et réservée aux jeunes enfants (5/6ans). Sorte d’initiation au milieu maritime, cette formation aborde la découverte de la navigation, mais aussi celle de l’estran au travers d’activités encadrées ludiques.

Les très grands enfants bénéficient eux aussi d’une offre initiatique avec les « Balades à la voile » : des sorties en mer encadrées à bord de voiliers collectifs, axées sur la découverte du milieu maritime.

Lorsqu’ils deviennent adolescents, les enfants évoluent vers le type de navigation de leur choix, multicoque, régate, croisière hauturière, et se voient alors offrir une palette beaucoup plus large de formations. La plus connue d’entre elles, les Glénans, accepte les enfants à partir de 14 ans sur une multitude de bateaux, de niveaux et de plans d’eau.

La France propose donc une filière complète pour faire de nos apprentis moussaillons d’aujourd’hui les grands skippers de demain.

Source presse Nautic

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire