Le port de Roscoff : un équipement maritime complet au service de 3 marines

Le port de Roscoff  a été inauguré, ce samedi 28 juin, sous la présidence de Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense et ancien président de la Région Bretagne.
Cet événement marque l’aboutissement d’une dynamique insufflée il y a déjà plus de 40 ans sur le pays de Morlaix. Après des vagues de chantier successives, le port de Roscoff constitue aujourd’hui, avec ses trois pôles complémentaires (le commerce, la pêche et la plaisance),
un équipement maritime performant, structurant et essentiel au développement économique local.

Un port de commerce précurseur

La ténacité ! Une qualité qui pourrait résumer l’énergie des hommes de la baie de Morlaix à porter  et accompagner l’évolution du port de Roscoff depuis plusieurs décennies.
L’histoire commence dans les années 70, avec la volonté des agriculteurs d’exporter leurs légumes outre-Manche. Réunis autour de la figure locale d’Alexis Gourvennec, ils donnent l’impulsion et décident de créer le port de commerce à Roscoff, sur le site du Bloscon.
Dès 1973, la première rotation Roscoff-Plymouth a lieu. Le développement du trafic de passager suit très rapidement celui des marchandises et ouvre le port au tourisme.
La compagnie maritime d’alors, la BAI (Bretagne-Angleterre-Irlande), est toujours en activité aujourd’hui sous le nom de Brittany Ferries.
A elle seule, le fleuron du port de Roscoff génère 2 500 emplois directs et 4 800 emplois indirects.

Des travaux accompagneront le développement du port, comme la création d’une gare maritime, modernisée en 1982, et aussi plus récemment, entre 2010 et 2011, la construction d’un nouveau quai et d’un entrepôt dédiés au commerce des petits cargos.

Aujourd’hui, les chiffres parlent d’eux-mêmes. En 2013, le trafic de  marchandises dépasse les 485 000 tonnes. Au registre du trafic passager, pas moins de 538 373 personnes ont transité par Roscoff. La gare maritime dessert l’Angleterre et l’Irlande mais aussi l’Espagne.

Vue aérienne du nouveau port de plaisance de Roscoff 2- Crédit photo photogpo

Vue aérienne du nouveau port de plaisance de Roscoff Crédit photo photogpo

Un port de pêche moderne et fonctionnel

La criée de Roscoff est gérée depuis 1991 par la CCI Morlaix. Créée en 1988, et faute de place suffisante, elle s’installe en 2003 au port du Bloscon, dans de nouveaux bâtiments. Des quais sont réalisés ainsi qu’un entrepôt, réservé aux professionnels de la pêche. Son activité se développe depuis de façon exponentielle, avec une augmentation du volume de produits traités de 400 %.

De nombreux aménagements complémentaires ont permis à la criée de Roscoff de  rester compétitive et de s’inscrire dans une démarche qualitative. De nouveaux locaux sont réalisés : salle de pause, local hygiène, vestiaires et sanitaires. En 2013, un silo à glace de 30 tonnes est mis en service, permettant de doubler la capacité de production.

En janvier dernier, 138 viviers avec pompage d’eau de mer permanent sont installés sur une surface de 660 mètres. Les postes de travail sont également réaménagés de manière ergonomique, pour le personnel. Positionnée au 8e rang en Bretagne, la criée de Roscoff  affiche en 2013 un tonnage de poissons et crustacés de 5 683 tonnes.

Un port de plaisance moderne et novateur

Les travaux du dernier volet du port du Bloscon, dédié à la plaisance, ont débuté en 2010 par un chantier de déroctage. Ont suivi en 2011, de nombreuses constructions telles qu’un ponton brise-clapot, une cale de mise à l’eau et des pontons dédiés à la plaisance.

Ouvert depuis 2012, le port de plaisance de Roscoff affiche déjà une belle affluence. Avec ses 625 places, dont 13 adaptées aux personnes à mobilité réduite et 50 pour les visiteurs, il atteint un taux d’occupation de près de 80%. Quant à sa fréquentation, elle a doublé en 2013. Si les visiteurs sont majoritairement des plaisanciers français (68 %), 20 % de Britanniques fréquentent également le port.

Avec son emprise terrestre limitée, des équipements de pointe garantissant la bonne qualité des eaux et son accessibilité aux personnes à mobilité réduite, le port de plaisance de Roscoff fait désormais figure de véritable modèle.

Le dernier né des ports de plaisance en France affiche aussi toute sa capacité à accueillir des événements nautiques de haut niveau. Pour la deuxième année consécutive, la 45ème Solitaire du Figaro – Eric Bompard cachemire y a fait étape du 17 au 22 juin. Parmi les multiples rendez-vous de l’été, le nouveau port de plaisance de Roscoff donne à nouveau rendez-vous aux amoureux de la mer et aux passionnés de sports nautiques avec, les 13 et 14 juillet prochains, le Tour de France à la voile !

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire