Le prélude de la Volvo Ocean Race, 7 jours avant le départ de la première étape

C’est sous un soleil de plomb et dans une petite quinzaine de nœuds de vent que les 7 monotypes de la Volvo Ocean Race se sont élancés le samedi 4 octobre à 14h00 pour la première course In-Port de cette édition 2014-15.

C’est sans grosse pression que les 59 marins ont quitté le ponton à midi.
Ces courses In-Port à la différence des années précédentes n’entrent pas dans le classement général (elles serviront à départager les bateaux en cas d’égalité).

« Les courses In-Port ne comptent pas donc ça nous aide aussi à rentrer progressivement dans la course. Disons que pour la manche de cet après-midi, nous n’avons pas trop de pression. Mais c’est sûr que l’ouverture du village, le public qui arrive, c’est impressionnant. Ca fait du monde ! » racontait ce matin Thomas Rouxel qui s’apprête à effectuer son premier tour du monde à bord de Dongfeng.

October 4, 2014. The fleet during the start of the  In-Port Race in Alicante.

Au moment de larguer les amarres, l’envie de bien figurer se lisait sur tous les visages.
Et le spectacle offert sur le plan d’eau d’Alicante en dit long sur ce qui attend les équipages et les fans de la course pendant neuf mois !
Les bateaux se sont livrés une bagarre au coude à course durant les 7.8 milles du parcours. Team Vestas Wind en tête à la première marque au vent a vite cédé sa place de leader à l’équipage de Ian Walker sur Abu Dhabi Ocean Racing.

Victoire de Team Alvimedica à l’arraché

Menacés une première fois lors du deuxième bord de portant, Walker et ses hommes doivent subir les assauts répétés de Team Alvimedica très proches en vitesse d’Abu Dhabi.
Après un finish exaltant, c’est Enright qui s’impose seulement 5 centièmes de seconde devant l’équipage de Walker ! L’américain, plus jeune skipper de la flotte (30 ans !), entre remarquablement dans la course.
Sébastien Marsset, seul Français à bord faisait partie de l’équipe Groupama lors de la dernière édition. Equipier de réserve, il n’avait finalement pas embarqué.
Cette année, il devrait être l’un des piliers d’Alvimedica et savoure cette victoire un peu plus que symbolique sur l’In-Port du jour.

« C’est vraiment cool ! Nous nous sommes bien préparés ces deniers jours. C’est sûr nous ne sommes pas ceux qui ont passé le plus de temps ensemble sur l’eau mais nous avons testé deux-trois choses et a priori, cela fonctionne bien. Mais c’est « work in progress » comme disent les anglo-saxons. Nous avons réussi à faire vitesse égale avec Abu Dhabi Ocean Racing. Remporter cette course In-Port ne peut pas faire de mal. Cela va permettre à l’équipe de gagner en confiance. Et cela va aussi nous donner confiance vis-à-vis du bateau. Nous savons que nous pouvons naviguer aussi vite que les autres ! Nous n’avons pas de complexes à avoir » expliquait-il tout sourire à l’arrivée.

 MAPFRE avec les Français Desjoyeaux, Lunven et  Marchand à bord qui se classe 3ème.

Au retour à quai, Mich Desj ne pouvait cacher son impatience de se lancer, dans une semaine, dans sa quatrième Volvo Ocean Race.  « Durant les neuf prochains mois, nous allons avoir la chance de naviguer beaucoup, de naviguer au large. On pourra profiter des levers et couchers de soleil. Ce sera très différent de ce que nous avons fait aujourd’hui. Mais en fait, dans les deux cas, c’est le même plaisir ! ».

 Les équipages ont encore six jours pour s’entrainer et répondre aux nombreuses sollicitations.
Ils ont aussi ces quelques jours pour apprécier l’énorme soutien apporté par les visiteurs. Hier, ils ont été 20 000 à arpenter les allées du village de la course !

Toutes les informations et classement de la première course In-Port :

http://www.volvooceanrace.com/en/home.html

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire