Le sillage calédonien dans la Route du Rhum – La Banque Postale

Etre prêt pour le départ !

Vale Nouvelle CaledonieVenu de l’autre côté de la terre le skipper Yves Ecarlat qui vit en nouvelle Calédonie a retrouvé
« VALE Nouvelle Calédonie » à la Rochelle  port d’attache du 40 pieds .

Après un check complet le bateau a retouvé la mer , au programme le réglage du mât efait à neuf et le tests de ses nouvelles voiles.

« On a largement de quoi s’occuper avant le départ ! Heureusement, tout est bien planifié et je suis très bien entouré : j’ai là quatre amis et préparateurs* qui m’apportent une aide infiniment précieuse dans cette phase délicate »,souligne le skipper.

Un solitaire n’est en fait jamais seul.
A terre, avant le départ, c’est un véritable travail d’équipe qui s’organise autour de lui.
Bien plus qu’un marin le coureur au large doit aussi gérer tous les aspects techniques, financiers et promotionnels de son programme sportif.
Yves Ecarlat le skipper du 40 Val N Calédonie (Album photo du skipper)
Une véritable « petite entreprise » qui demande une disponibilité de tous les instants dans des domaines très divers : logistique, communication, gestion financière, relations partenaires, préparation techniques, etc.

Le skipper calédonien ne déroge pas à la règle et endosse ce costume de gestionnaire avec efficacité.

A partir du 31 octobre, Yves sera alors vraiment seul à bord de son bateau.

Pourtant, là bas à l’autre bout de notre belle planète, pas moins de 650 enfants calédoniens seront avec lui par la pensée.
« Nous sommes très contents de te parler sur internet. Après les vacances, nous allons partir en classe de voile, c’est trop cool ! »
« On a tous envie de devenir comme toi un grand navigateur ! »
« Nous sommes super contents de t’avoir rencontré. On est avec toi ! »
« On te souhaite bonne chance pour la course, on sait que tu vas assurer ! »
« On pensera à toi et on t’encouragera quand tu seras sur ton voilier ».

Depuis sa première Route du Rhum en 2006, le marin calédonien partage ses courses avec des classes de CM1-CM2 sur tout le territoire calédonien.

Lorsqu’il est à terre, il va à leur rencontre, leur parle de mer, mais surtout de respect de l’environnement et de développement durable :

« Les enfants sont très sensibles à ces notions de respect de la nature mais aussi de l’autre .
Ces échanges avec eux sont toujours précieux et Ecole de N.Calédonie- supporters du bateau Vale N.Calédonieporteurs, pour longtemps. Lorsque je viens les voir, je provoque un déclic mais le gros du travail et de la réflexion se fait à l’année avec leurs instituteurs. La voile est un support qui permet d’explorer de très nombreux domaines autour du respect et du développement durable », détaille le skipper.

Mais avant de larguer les amarres il y a encore quelques grands moments à partager dont ce rendez-vous le 22 octobre à Saint Malo. Yves Ecarlat aura peut-être le plaisir d’accueillir Christian Karembeu, parrain de son bateau« VALE Nouvelle Calédonie ».

Sillage Calédonie

Yves Ecarlat et Christian Karembeu parrain de Vale N CalédonieInstallé à Nouméa depuis près de 20 ans, le skipper Yves Ecarlat a mis en place en 2006, à l’occasion de mythique course en solitaire la « Route du Rhum », un double programme sportif et pédagogique destiné à sensibiliser les enfants calédoniens à la protection de l’environnement.

Pendant les courses, les enfants suivent la progression de leur skipper, étudient le parcours de sa transatlantique, la faune et la flore rencontrées, les zones géographiques traversées, comme s’ils y étaient…
En dehors des compétitions, de nombreux échanges ont lieu entre les élèves et leur skipper : séances de questions/réponses, films, photos, réalisations de fresques artistiques, sorties en mer, afin de les sensibiliser, sur fond de course au large, à la brûlante question de la protection de l’environnement.

Pour aller plus loin :www.sillage-caledonie.com


    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire