Le sort de Bel, Mirabaud et Hugo Boss dans la Barcelona World Race

Mirabaud, démâté, attend de subir le coup de vent avant d’établir un gréement de fortune
Groupe Bel est prêt à être embarqué sur un cargo pour un retour en France
Hugo Boss s’apprête à faire escale aux Malouines pour réparer son rail de grand-voile

Décidément, d’avoir passé le cap Horn ne garantit pas une fin de course paisible.


Après Groupe Bel contraint à l’abandon suite à l’inspection de sa quille, c’est Mirabaud qui a été la victime hier au soir d’un démâtage. Dominique Wavre et Michèle Paret s’organisent pour parer une dépression très creuse avant de faire route vers l’Argentine sous gréement de fortune.
Hugo Boss, quant à lui, va tenter de réparer son rail de mât défaillant depuis l’océan Indien.

Infos de la course : www.barcelonaworldrace.org

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire