Le suivi des oiseaux marins par l’association le Carouge

L’association Le Carouge, qui regroupe des passionnés d’ornithologie à la Martinique, s’est vue confier un travail de suivi de la reproduction des populations des oiseaux marins de la Réserve Naturelle des Ilets de Sainte Anne ainsi que le contrôle de la dératisation.

Les Ilets de Sainte Anne forment un site privilégié pour les oiseaux marins (Sterna fuscata, Sterna anaethetus, Anous stolidus, Phaéton aethereus et Puffinus lherminieri), qui reviennent chaque année afin de nidifier.

Sterne photo Association CarougeCes études concernant la reproduction des populations des oiseaux marins ont été commanditées par le Parc Naturel Régional de la Martinique, et e protocole d’étude a été établi par le CRBPO (Centre de Recherche pour la Biologie des Populations des Oiseaux) rattaché au Muséum d’Histoire Naturelle.

Outre le comptage de toutes les espèces, il s’agit de baguer et de suivre les nids des Puffins Iherminieri et de Paetheon aetherus.

Le programme de dératisation

Grands amateurs des œufs d’oiseaux, les rats ont toujours été un véritable danger pour les espèces ornithologiques.
Des campagnes de dératisation ont lieu chaque année avant l’arrivée des oiseaux afin d’anticiper d’éventuelles ré-infestations.

Les méthodes mises au point par le laboratoire de la faune sauvage de l’INRA de Rennes se déroulent en deux phases, et consistent à piéger, et empoisonner le rat.

Le suivi des oiseaux migrateurs

Quant au suivi de la population des oiseaux migrateurs Limicoles qui passent par la Martinique, il a été commandité par le Parc Naturel Régional et réside dans les opération de capture et re-capture des oiseaux, ce qui permet d’estimer leur fidélité aux sites, leurs dates d’arrivée ainsi que leur voie de migration.

Pour compléter et connaître ainsi la diversité des espèces migratrices de la Martinique, des observations et comptages sont effectués dans différents sites de l’île.

Formes de suivis

Le comptage à des points fixes, ou par des prises de photos depuis la terre ferme.
Pour les sites inaccessibles, les prises de photos sont faites à partir de bateaux, ou encore en comptant les oiseaux en vol ou au sol à l’aide de jumelles.

L’association le Carouge joue un rôle remarquable à ces différents niveaux.

Créée en 1989, l’association Le Carouge a pour but l’Etude et la Recherche pour la Promotion et la Préservation de la Faune et de la Flore de la Martinique.

Pour participer à leurs actions : http://www.sosdom.lautre.net/Carouge/Presentation/Presentation.html

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Une réponse à Le suivi des oiseaux marins par l’association le Carouge

    1. MOREY Clara dit :

      Madame, Monsieur,

      Actuellement en master 1 “Sciences de la Mer et du Littoral” à l’Université de Brest (étudiante Erasmus) je souhaiterais poursuivre mon cursus à la Martinique.
      Pour se faire j’aurais la possibilité d’obtenir une bourse du gouvernement Espagnol, dans le cadre d’un stage de 6 mois. Je suis spécialement motivée pour un projet lié aux oiseaux, mais également aux autres thématiques liées au domaine marin.
      Pourriez-vous m’indiquer des contacts précis qui seraient susceptibles de m’accueillir, afin que je puisse les contacter?

      Vous en remerciant par avance,

      Veuillez croire, Madame, Monsieur, à ma considération.

      Mlle Clara MOREY
      15 Rue Lanrédec, Résidence Bouguen.
      29200 BREST
      claramorey@gmail.com

    Laisser un commentaire