« Le vieux qui gardait la mer  » de Karin Huet aux Editions le Chien du vent

Léo va passer Noël en Bretagne, chez son oncle, un ancien gardien de phare qui peint et sculpte des saints loufoques.
Tontyves est-il devenu fou ? Pourquoi partir en mer avec un canot pas plus grand qu’une auto-tamponneuse ?
Qu’est-ce qui les attend sur les écueils du large ?
Parviendront-ils à revenir du vieux phare de Men-Ruz ?
Puisse Notre-Dame-des-Bigorneaux veiller sur Léo…

Phare entrée de Belle-Ile-en Mer  photo : A.Cassim
Pour les jeunes à partir de 10 ans, mais aussi pour les adultes passionnés des phares

Le Vieux qui gardait la mer est une histoire qui pourrait être véridique, un brin comique, un poil poétique, éthique, magique…
Cette histoire se passe en pleine mer, là où les phares s’allument tous les soirs, les phares automatiques… Sans personne dedans, personne sauf peut-être quelques dissidents, quelques nostalgiques, quelques aventuriers, quelques-uns qui croient encore que les gens c’est plus efficace que la mécanique…

Karin Huet, l’auteur, a signé plusieurs romans et carnets de voyages, toujours poétiques et bien documentés, après avoir traîné ses bottes en caoutchouc aux quatre coins du globe.

L’illustration de couverture a été réalisée par François Jouas-Poutrel, un vrai gardien de phare… à la retraite aujourd’hui mais qui a longtemps « gardé la mer ».

Pour acquérir cet ouvrage  une adresse :
Karin Huet
Sémaphore du Créac’h
29242 Ouessant
+33 06 82 32 59 51

Son prix est de 10 €, dédicacé si vous le souhaitez, ne pas oublier les frais de port  1 exemplaire: 2,50 euros, 3,50€ pour plus d’exemplaires , et le chèque au nom de Karin Huet , ainsi quelL’adresse pour recevoir ce colis et votre e-mail pour le suivi.

Pour soutenir les premiers pas du Chien du vent,  Karin Huet a participé à une partie de la fabrication de ce livre.

L’avis de la secrétaire à la culture de l’association Plein phare sur Penfret :

Karin Huet écrivain-voyageuse aborde le plateau rocheux d’un phare et la problématique de l’automatisation via une histoire romancée pour jeunes de 10 à 110 ans. Les protagonistes Léo et Tontyves ancien gardien du phare de Men Ruz décident de passer Noël sous le scintillement de l’optique. Un séjour initiatique pour le jeune garçon qui découvre tour à tour la rudesse du métier malheureusement disparu et la promesse d’un futur.

La jeune maison d’édition Le chien du vent réédite l’ouvrage paru en 97 sous le titre Bienvenue à Men Ruz City.
C’est François Jouas-Poutrel le peintre des phares qui en illustre la couverture, à la manière de Chaissac.
Ce joli texte riche en références maritimes (on y apprend qui est Ida Lewis, ce qu’est un coracle, ce que signifie AVURNAV) plonge le lecteur dans l’univers des marins immobiles.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire