Le WATABWI une portée à longue distance…..

La conque de lambi fait partie intégrante de la tradition culturelle et orale des îles caraïbes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces magnifiques conques ont traversé le temps ..et si le lambi est le fruit de mer privilégié des antillais, il est aussi réputé dans les menus gastronomiques  et apprécié par des touristes curieux d’exotisme, mais déjà il a été consommé il y a plus de 6000 ans … et utilisé dans diverses circonstances dont en instrument de musique ..Conque de lambi, Casque royal, Syrinx, Triton , Bursa…. ils n’ont pas échappé à l’exploitation humaine …et ont leur propre histoire …

Une puissance vibratoire exceptionnelle …  ponctuée de sons codés

La conque de lambi a joué un rôle incontournable à travers le temps.  il a été pour les esclaves un instrument essentiel de communication, et pour les peuples de la mer il a été un instrument sonore de communication  d’une capacité remarquable, voire émotionnelle en fonction des situations dont il était le fil conducteur ..
Cet instrument de « musique » peut rappeler au rassemblement, et plus particulièrement pour les pêcheurs, grâce à ses sons variés, un moyen d’information essentiel ….  un langage soufflé, annonciateur de diverses situations , il est un son , un mot, une définition, un avertissement …

Les mornes, les fonds, le vent et la conque

La Martinique est une île des petites Antilles  à la topographie idéale facilitant l’utilsation  en relais des échos de la coque de lambi..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour garder toute son authenticité à ce souffle qui témoigne d’une relation entre un être vivant et son environnement le Laboratoire d’Archivage de l’Oralité basé à la Martinique, s’est fixé pour objectif de travailler à l’archivage , à la recherche, à la diffusion et aux échanges autour de l’oralité caribéenne .

« Pour entendre nos rumeurs telluriques pour faire parler nos silences et remonter jusqu’aux sources des murmures »
Le LAO a procédé à un large travail de recherche autour de l’utilisation du lambi..
Pour cette investigation est né le Watabwi qui est la section conques de lambi .. Cette association s’est donnée comme projet d’apporter sa contribution au patrimoine immatériel de la Martinique.
Le Watabwi s’est lancé pour ce faire, dans un travail de recherche et d’élaboration, créant des pièces sonores et harmonieuses dans un orchestration originale de groupes de lambi en y associant des instruments traditionnels que sont le Chacha, le Tambour, le Bwa-Wonflé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce monde exceptionnel et détonnant est à découvrir à travers cette culture, ce patrimoine, et ces sonorités .. comme l’a souligné le célèbre écrivain antillais Edouard Glissant
« Rien n’est vrai tout est vivant »..


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • photos faites au diamant au cap 110 avec la présence d’Edouard Glissant , Patrick Chamoiseau , Edwi  Plenel présents pour la remise du prix  CARBEIl y a la pratique de la pêche associée à l’utilisation de la conque,  les sons codés du « coup de senne », la conque  la pratique de let les fêtes en bord de mer, la  conque marqueur d’évènements… et il y a dans un CD exclusif titré WATABWI le portrait de Maitre souffleur de conque et de ceux qui œuvrent pour la sauvegarde de cette tradition.

 Pour en savoir plus sur ces traces sonores des peuples premiers des Antilles offrez-vous ou offrez  ce CD WATABWI , qui est une très belle réalisation du Groupe orchestral de souffleurs de conques marines .( Martinique French West Indies) …. un joli coffret aux couleurs douces du coquillage , avec son livret explicatif sur les origine de la conque et son intégration chez les terriens.

Pour un merveilleux effet de ces sons étonnants qui remplissent l’air d’ondes porteuses, surprenantes, et teintées d’émotions …avec ses 17 titres dont  Appel des marins, Gran son, Gadé, Ora ora Maré di bo/ maré di ba … et bien d’autres
 Un beau présent pour ces fêtes de fin d’année

Ces espèces marines sont cependant surexploitées ..et en voie de disparition dans certaines zones maritimes des Caraïbes …  ce qui est déjà le cas à la Martinique … Donc à surveiller de près afin que les plus jeunes puissent encore en profiter ..

 

Le CD est accessible dans toute bonne librairie à la Martinique ou encore près de l’association WATABWI

 

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire