Les actions du PAM conséquentes aux dramatiques inondations au Pakistan et au Bénin

Pakistan-inondation Copyright: WFP/Geoff Pinnock

Le village inondé dans le département de Sada.

Si les eaux se sont retirées dans plusieurs régions au Pakistan où les populations peuvent désormais entamer la reconstruction de leur communauté dans d’autres régions, les terres restent inondées et beaucoup des sinistrés dépendent encore de l’aide alimentaire d’urgence.
Cent jours après les pluies torrentielles qui ont provoqué les pires inondations que le Pakistan n’ait jamais connues, il est simple de croire que le pire est passé.
Alors que la reconstruction est en bonne voie dans certaines localités du nord où les eaux ont reculé, la crise persiste dans d’autres régions.
Plusieurs zones au Pakistan sont toujours submergées et des milliers de personnes se sont réfugiées sur des digues, sans avoir d’accès régulier à la nourriture. Elle doit être acheminée par avion, par bateau ou hovercraft.

C’est le cas dans la province du Sindh où de larges zones, particulièrement dans les départements du Dadu et Jamshoro, risquent de rester submergées pendant encore six mois. Environ 1 million d’habitants vivent actuellement dans des camps.
En octobre, le PAM a fourni une assistance alimentaire vitale à 6,2 millions de personnes dispersées sur une vaste superficie. En novembre, l’agence prévoit de nourrir 7,5 millions de personnes. Certaines d’entre elles vivent sur les digues dans la province du Sindh et d’autres régions toujours inondées.

En outre, le PAM renforcera également son soutien aux pakistanais qui cherchent à rétablir leur mode de subsistance. Dans les provinces du Pendjab et du Balochistan, les familles déplacées commencent à retourner chez elles et ont besoin d’un soutien immédiat pour faciliter leur réhabilitation. A travers le pays, environ 5 millions de personnes recevront des rations pour les aider à se rétablir.

L’impact des inondations au Bénin

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a lancé une opération d’urgence pour nourrir des milliers de déplacés dans les régions les plus sévèrement touchées par les inondations au Bénin.
Les premières distributions alimentaires engagées visent à fournir une assistance à environ 50 000 personnes et plus au cours des prochains mois.

L’action du PAM facilitera la reprise économique dans les communautés touchées par le biais d’activités « Vivres contre Travail » et « Argent contre Travail ».
Les premières distributions alimentaires ont eu lieu à Zagnanado, l’une des régions les plus touchées, où 25  tonnes de vivres ont été distribuées à 2 500 personnes vivant dans des abris temporaires ou dans des familles d’accueil.
Les distributions ont été organisées en collaboration avec la Croix Rouge béninoise, partenaire du PAM.
« Les inondations ont eu un impact dramatique sur les populations à travers le pays, » a indiqué Moumini Ouedraogo, Représentant du PAM au Bénin.
« Des maisons ont été détruites, des familles ont perdu leurs stocks céréaliers et des champs ont été inondés, ce qui compromettra les prochaines récoltes. L’assistance alimentaire est vitale pour ceux qui ont tout perdu et qui tentent de reconstruire leur vie. Une intervention immédiate est indispensable pour prévenir des graves conséquences sur la sécurité alimentaire à long terme. »
Infos avec les communiqués du Programme Alimentaire Mondial
    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire