Les chaines du port de Marseille : un rendez-vous avec l’histoiire

Le samedi  4 août à 10h, Jean-Pierre Cassely guidera ses visiteurs à Marseille dans less traces de l’histoire    des « Chaines du port de Marseille »

Retour 6 siècles plus tôt :

Le 26 novembre 1423, Marseille, ou ce qu’il en restait, comptait ses morts et faisait le bilan du pillage perpétré par les Aragonais-Catalans.
Ces derniers qui venaient de se prendre une raclée devant Naples rentraient chez eux la queue basse quand, voguant devant Marseille désertée par ses marins et soldats justement partis vers les eaux italiennes participer au combat, décident de se venger sur la ville sans défense.
Ils débarquent secrètement aux Catalans (une autre hypothèse existe pour l’origine du nom) et mettent la ville à sac, à feu et à sang pendant deux jours.

Les Aixois venus en renfort arriveront trop tard.
Il existe d’ailleurs un tableau dans la salle des Etats de Provence à Aix qui rappele cet épisode et le comique de situation causé par le fait que le drapeau aixois était identique à celui des Catalans.

Bandeau de la Chaine du port  de Marseille

Outre les archives de la ville, les objets précieux civils et religieux, l’or et la monnaie  et les réserves alimentaires, ont été emporté par les pillards et ils ont déposé dans la cathédrale de Valence (Valencia) les reliques de saint Louis d’Anjou ainsi que  les chaînes qui barraient l’entrée du port de Marseille.

Une visite commentée
Ces chaines que l’on peut voir encore aujourd’hui narguer le touriste marseillais sur les murs de la chapelle du Saint-Sépulcre.
(J-P Cassely a reçu une photo de ce qui semble être le crochet d’attache des chaines, encore visible aujourd’hui ).
Puis nous irons à l’église Saint-Férréol voir le reliquaire de Saint-Louis d’Anjou au destin incroyable et tragique.

Echanges ironiques !
Nous ne lancerons pas une pétition pour que les Valenciens nous rendent les chaines car nous pensons qu’il y a d’autres sujets plus importants qui mériteraient une pétition mais nous rédigerons un message à l’attention de leur mairesse qui a moyennement apprécié la phrase de Jean-Claude Gaudin quand Valence a remporté l’organisation de l’America’s Cup à nos dépends :
« nous demanderons à Madame le Maire de Valence de bien vouloir nous rendre nos chaines ».
À quoi elle aurait répondu :
« avec plaisir quand l’Etat français nous aura rendu tout ce que Napoléon-Bonaparte nous a volé …

Note de Jean-Pierre Cassely

Pour cette visite guidée autour des Chaines du Port de Marseille,
RV devant la plage des Catalans (participation financière, sauf pour les enfants)
Réservation au :   06 07 32 10 31
ou par courriel : info@provence-insolite.org
Plus d’infos
http://www.provence-insolite.org
http://www.provence-insolite.org

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire