Les Champions de France en catégorie DIAM 24 au GPEN à Brest


 

Le Team SFS engagé ce week-end dans la 16ème édition du Grand Prix de l’Ecole Navale en rade de Brest, catégorie DIAM 24, s’est imposé ce soir à l’issue de trois longues journées de régates, 11 manches ayant été dûment validées. Avec deux victoires de manche et une dernière journée soldée par une place de 2, une de 5 et une de 6, Sofian Bouvet, Achille Nebout, Gaulthier Germain et Noé Delpech remportent non seulement le Grand Prix, mais s’adjugent du même coup le titre de Champion de France 2017 de DIAM 24 ! Une performance tout à fait remarquable au regard du très court apprentissage dans la discipline de cet équipage composé voici seulement quelques mois par Lionel Péan. La montée en puissance du Team SFS impressionne, à quelques semaines du départ du Tour de France à la voile, véritable objectif sportif de la saison et que le jeune équipage abordera avec la stimulante pression du statut de favori potentiel.

« On a voulu ce résultat ! »

En quelques mots, Sofian Bouvet traduit l’état d’esprit de son jeune équipage, dont le talent moult fois vérifié sur nombre de plans d’eau olympiques et internationaux, n’a guère trainé pour s’approprier les mille et une astuces du véloce petit trimaran.« Pour notre première année sur ce support, ce titre de champion de France nous procure énormément de plaisir. Mais nous ne perdons pas de vue notre objectif principal, le Tour de France ! Nous gardons les pieds sur terre et allons travailler avec la même assiduité d’ici le mois de juillet pour continuer à progresser. » Rigueur, discipline, concentration : les quatre hommes du DIAM SFS se sont tout le week-end appliqués à rester fidèles à ces simples principes de navigation, insufflés par leur entraîneur Philippe Mourniac et susurrés par Lionel Péan. « Ils font preuve d’une belle maturité » souligne Lionel depuis Porquerolles où il préside à la bonne tenue du VOR 70 engagé dans la 19ème Semaine de Porquerolles. « Ils se sont montrés dans le coup depuis leurs premiers bords en Méditerranée et n’ont cessé de monter en puissance depuis, à l’occasion des Grands Prix en Atlantique. Cette victoire rejaillit sur tout le Team SFS et sur le Groupe. Tout l’équipage du VOR 70 se réjouit de ce succès qui illustre l’excellence avec laquelle nous pratiquons notre sport. »

Rendez-vous au Havre en juin pour la Normandy Cup

A 40 jours du départ du Tour de France à la voile à Dunkerque (7 juillet), le DIAM SFS frappe un grand coup. Sofian et ses boys ont depuis plusieurs semaines montré leur capacité à gagner des manches. Restaient quelques erreurs de jeunesse à gommer, ce qu’ils se sont appliqués à faire durant ce long week-end de l’Ascension, avec le résultat que l’on constate. Ils vont poursuivre dès le 15 juin prochain au Havre, lors de la Normandy Cup leur démarche rigoriste afin de se présenter dans une belle dynamique au départ du tour.

Ils ont dit :

Sofian Bouvet : « Nous avions à cœur de corriger nos erreurs de Douarnenez. Il fallait tirer le meilleur parti du bateau et de notre savoir-faire sans prise de risque excessive. Naviguer de manière « conservatrice », tout en jouant les coups à fond. Une alchimie délicate que nous avons bien réalisée. Ce titre, après un si court apprentissage, nous fait immensément plaisir. C’est de bon augure pour le Tour, mais nous considérons que nous pouvons encore beaucoup progresser. Nous étions sous pression aujourd’hui. Deux points d’avance pouvaient se perdre facilement. Nous n’avons pas craqué et la communication entre nous a été impeccable, la clé du succès sans doute ! »

Gaulthier Germain : « Nous sommes demeurés en tête des classements de bout en bout. C’est une belle satisfaction. Nous avons appliqué à la lettre les conseils de notre coach Philippe Mourniac, « ne pas faire d’erreurs pénalisantes », comme voler des départs. Notre vitesse sur l’eau, surtout dans le petit temps, est excellente et on s’impose logiquement… »

Achille Nebout : « On a vécu un beau moment d’euphorie quand nous avons compris à l’issue de la dernière manche que nous étions vainqueurs. On a su gérer la pression qui tombe sur les épaules des leaders. Noé Delpech, absent hier et aujourd’hui pour raisons familiales et qui partage totalement ce succès, nous a mis le pied à l’étrier le premier jour. Nous avons gardé la tête de bout en bout, avec deux victoires de manche sur 11 courses et pour plus mauvais classement, une 6ème place aujourd’hui… »

Lionel Péan : « Ils font preuve d’une belle maturité et confirment tout le potentiel que nous devinions en cet équipage très complémentaire, quasi interchangeable. Ce titre ne figurait pas dans leurs contrats d’objectifs. Ils sont allés le chercher de leur plein gré, démontrant un bel esprit d’ambition et de conquête. Tout l’équipage du VOR 70 les félicite. Nous avons à Porquerolles dû composer avec de petits airs et parvenons à remporter une manche pourtant très courte. Notre « rating » nous empêche pourtant de concrétiser au tableau d’affichage… »

Infos Agence TBS

Classement général final : 28 engagés.

1- Team SFS – Sofian Bouvet : 34 points

2-    Trésors de Tahiti – Teva Plichart : 40 points

3-    Cheminées Poujoulat – Bernard Stamm : 41 points

4-    Beijaflore – Valentin Bellet : 42 points

5-     Team Oman sail – Douillard : 53 poins

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire