Les côtes de l’ Amérique du Nord récipiendaire des débris du tsunami japonais

Les premiers déchets et décombres provenant des dégâts causés par le tsunami japonais du 11 mars 2011 ont déjà touché les côtes de l’Atlantique Nord.
Déjà, un navire de pêche vide, dérive vers cette côte, et on ne serait qu’au début d’une vague de déchets et débris de 1,5 millions de tonnes qui attendrait les côtes canadiennes dans le jours avenirs.

Tsunami les débrisParmi tous ces déchets, des réfrigérateurs, machines à laver, télévisions, des toits et des filets de pêche …issus des villages touchés par ce drame.
Selon l’Administration Nationale Océanique et Atmosphérique (NOAA), qui avait prévu l’arrivée de cette « pollution » en 2013, toutes ces tonnes, portées par les vents forts vers l’est à travers le Pacifique, devraient arriver sur ces côtes de l’Amérique plus tôt que prévu.

Le navire « fantôme »

Le navire vide japonais, surnommé le « navire fantôme »avait été détecté le 20 mars par le département du transport du Canada.
Il était alors à environ 150 miles nautiques au sud des Iles Queen Charlotte, qui sont adjacentes à la côte principale de la Colombie Britannique.

Le navire bénéficie de toute l’attention des Gardes Côtes du pays ainsi que du groupe indépendant Ocean Conservancy, qui est en constante surveillances des problèmes « déchets océaniques ».

L’impact et la forme que pourront prendre tous ces déchets n’ont pu être encore déterminés.
Après le tsunami un « champ de débris » avait été visible par satellite, pendant environ un mois avant de se disperser.

Les autorités américaines savaient déjà que la circulation océanique des eaux du Pacifique emporterait certains décombres de cette catastrophe jusqu’à ses rivages.

De son côté le gouvernement japonais avait  estimé que les débris provenant des préfectures côtières d’Iwate, de Miyagi et de Fukushima totalisaient environ 5 millions de tonnes.
De ces 5 millions, 70% auraient été rapidement absorbés par le fonds marin du Japon, tandis que  les autres 30% restant, soit 1,5 millions de tonnes partiraient à la dérive.
Aujourd’hui il est impossible de savoir quelle quantité de débris sera dissoute et aura coulé avant d’atteindre les côtes américaines.

Rappel :
Le séisme d’une magnitude de 9,0 au large de la côte nord-est du Japon le 11 Mars 2011 a créé une vague de 23 mètres de haut qui a dévasté les villes côtières, tuant 16 000 individus.
Trois mille personnes sont encore portées disparues.

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire