Les dernières infos du Vendée Globe à ce 24ème jour de course, Armel Le Cléac’h reste leader

Les cinq leaders ce matin du 5 décembre continuent d’engranger les milles à près de 18 nœuds de vitesse moyenne (Bernard Stamm sur Cheminées Poujoulata  a avalé 435 milles en 24 heures). Alors, que derrière, ça commence à freiner. Une dorsale anticyclonique ralentit les trois mousquetaires, Mike Golding (Gamesa), Jean Le Cam (Synerciel) et Dominique Wavre (Mirabaud), malgré leur dextérité à mener leur bateau.

Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) reste leader ce matin, cap sur la deuxième porte des glaces, qu’il devrait atteindre dès demain.
430 milles le séparent de la porte Crozet.
Autant dire que ça va vite, très vite pour les quatre premiers du classement poussés par 25 nœuds de vent.
François Gabart (Macif), non localisé à 4 H TU, était à la troisième place au classement de 3 h TU à 10 milles derrière Jean-Pierre Dick (Virbac Paprec 3).
Le Suisse, Bernard Stamm (Cheminées Poujoulat) continue de se rapprocher du trio de tête.
Sur son IMOCA signé de l’architecte Farr datant de la génération 2008, Alex Thomson (Hugo Boss) réalise une superbe course. Il talonne les bateaux de dernière génération avec audace. Et tente des coups…
Alors qu’Armel Le Cléac’h (Banque Populaire) est positionné au nord du peloton de tête, l’anglais pointe au sud-est pour toucher encore plus de vent venu d’une dépression du sud. Objectif : conserver un angle d’attaque idéal.

VENDEE GLOBE 2012/2013 - SOUTH ATLANTIC - 03/12/2012 - PHOTO ARNAUD BOISSIERES / AKENA VERANDAS - ISLAND

Pour les suivants : coup de frein

Mike Golding (Gamesa), Jean Le Cam (Synerciel) et Dominique Wavre (Mirabaud) ont beau se démener pour ne pas augmenter l’écart avec la tête du peloton, ils ne peuvent rien contre le ciel ! Une bulle anticyclonique les rattrape et fait chuter les vitesses. 8 nœuds de vent ce matin, de quoi de se taper la tête contre une cloison…
Bonne Espérance est encore à 150 milles.
Et ce matin 450 milles séparaient Mike Golding (Gamesa) de son  compatriote Alex Thomson (Hugo Boss). Un chiffre qui devrait encore augmenter dans les prochaines heures.
L’Espagnol Javier Sanso (Acciona 100% EcoPowered) demeure bien mal en point lui aussi. Malgré tous ses efforts, l’anticyclone continue de lui coller au train. Il affiche ce matin la vitesse la plus basse du classement : 7,7 nœuds en moyenne sur les dernières 24 heures… Il tente une option très sud pour trouver du vent.

Le bonheur de naviguer…

Sourire retrouvé pour les quatre skippers de l’arrière de la flotte.
Enfin les belles glissades, le bonheur de naviguer dans des conditions plus musclées.
Arnaud Boissières (Akena Vérandas), Bertrand de Broc (Votre nom autour du monde avec EDM Projets) et Tanguy de Lamotte (Initiatives Cœur) cavalent désormais, cap sur la porte des Aiguilles.

19,5 noeuds pour Bertrand de Broc, le plus rapide du classement ce matin !
Inutile de préciser que l’Italien Alessandro di Benedetto (Team Plastique) vit une course de rêve sur son plan Finot de 1998, finalement bien plus confortable qu’un Mini Transat 6,50 !
Contemplatif et curieux, nul doute qu’il nous donnera des infos sur cette île mystérieuse de Tristan da Cunha à 450 milles devant son étrave…

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire