Les Extreme Sailing 40 font leur spectacle dans la rade de Nice pour cet avant dernier acte de la saison


Après l’annulation des régates de la veille, les catamarans 40 pieds ont couru vendredi, dix manches en 3h30 profitant d’une bonne brise de sud-sud est qui soufflait sur cette côte méditerranéenne.

Soleil, et belles rafales et mer moins mouvementée que la veille, les Extreme Sailing Series 40, ces catamarans rapides, légers et monotypes ont pu, hier, régater toute l’après-midi, au pied de la promenade des Anglais, à Nice devant un nombreux public.
A l’issue de la dizaine de manches lancées par le comité de course, Groupe Edmond de Rothschild s’est installé, comme l’an dernier, en tête de cette étape française du circuit international organisé par OC Sport. Il totalise à l’issue de cette première journée de navigation 56 points devant Red Bull et Oman Air, (51 points).

Extreme series Act 7, Nice 2012 - Day 2 - The Wave, Muscat - 19 Oct 2012  Credit: Lloyd Images

Jeudi, les creux provoqués par une longue houle venue du large avaient contraint, pour la première fois de la saison qui compte huit rendez-vous sur quatre continents, à annuler les régates.
Vendredi  la brise de sud-sud-est de 15 nœuds est restée soutenue tout l’après-midi, avec des rafales jusqu’à 23 nœuds.
Une météo idéale pour ces huit catamarans qui lèvent une coque à la moindre risée.
Au cours des dix manches de 10 à 12 mn chacune, tous les huit équipages ont frisé le chavirage à un moment de l’épreuve.
La plateforme quasi à la verticale, les cinq équipiers au rappel, (et sans doute aussi en prière pour que le bateau retombe du bon côté…), le spectacle était « frissonnant » comme disent les Anglais.

Jusqu’à la dernière manche, les engagements entre les équipages aux bouées ont été très chauds mais tous maîtrisés à l’exception de la dernière manche.
Sur la ligne de départ, Alinghi est venu percuter les Omanais de Wave Muscat par leur bâbord arrière, les projetant sur Red Bull plus ou moins à l’arrêt pour ne pas franchir la ligne avant le coup de canon.
Résultat, un flotteur omanais ouvert et un bateau qui prend l’eau et le système de barre de Red Bull à réparer.
Déjà, l’équipage de Ville de Nice avait du rentrer au port à la 7éme manche pour une rupture de rallonge de barre.
L’équipe technique de Wave Muscat, qui est actuellement leader du classement général, a pris le bateau en charge, dès son arrivée au port pour le sortir de l’eau et le réparer en temps pour les régates qui reprennent samedi à 14 h.

Patricia-M. Colmant pour seableue

Classement général provisoire après 5 Actes : (Muscat (Oman), Qingdao (Chine), Istanbul (Turquie), Porto (Portugal,) Cardiff (UK)

Team/Pays/Points

1. The Wave, Muscat (OMAN) 48 points
2. Oman Air (Oman) 41 points
3. Red Bull Sailing Team (Austriche) 41 points
4. Groupe Edmond de Rothschils (France) 36 points
5. GAC Pindar (GBR) 29 points
6. SAP Extreme Sailing Team (Danemark) 24 points
7. Alinghi (Suisse) 22 points
8. Extreme Ville de Nice/ZouLou (France) 19 points

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire