Les Mini ont rendez-vous avec la brise de mai

Pour la deuxième édition de la Mini en Mai, les 55 solitaires en lice sur cette grande boucle de 500 milles (930 km) commencent à se plonger dans l’étude des fichiers météo. La brise devrait être assez soutenue dans les jours à venir avec plusieurs transitions météo à négocier. Ce parcours, entre la pointe Bretonne et l’embouchure de la Gironde, et qualificatif pour la Mini Transat, sera loin d’être une longue régate tranquille !

©Th.Martinez/Sea&Co.  LA TRINITE SUR MER - - FRANCE
Le tracé du parcours de la Mini en Mai  a été conçu pour alterner côtier et large, de façon à proposer aux coureurs un exercice le plus complet et ouvert possible. Et, cette année, la météo semble vouloir corser encore plus la donne avec un passage de front prévu durant la première nuit. Il pourrait générer des brises soutenues (30 nœuds) et des bascules de vent à bien anticiper.

Petite brise du sud avant le front d’ouest

Lundi, à 11h, au coup d’envoi de cette 2e édition de la Mini en Mai, les 55 concurrents vont d’abord s’échauffer sur une « régate » en baie de Quiberon avant de s’attaquer à une ascension tactique vers la mer d’Iroise où il faudra notamment jouer avec les courants.

Cette première phase côtière du parcours devrait cependant se disputer au portant dans un flux modéré, histoire de se mettre en jambe en douceur avant le passage du Ras de Sein. Là, un front dépressionnaire est attendu, alors que les solitaires entameront leur première nuit en mer…

Si la flotte enroule l’Occidentale de Sein au moment du passage de front, la course se corsera sensiblement. Tout sera une question de timing. Aujourd’hui, la situation est très changeante, ce passage dépressionnaire peut encore se creuser ou pas, et se déplacer plus ou moins vite que ce qui est pour l’instant annoncé… Affaire à suivre.

Glissade plein sud ?

Une fois la pointe Bretonne dans leur sillage, les coureurs entameront la grande partie « large » du parcours : 210 milles (390 km) entre l’Occidentale de Sein et la bouée BXA située à l’embouchure de la Gironde. La brise, prévue de secteur ouest (faiblissant) devrait permettre à la flotte d’engloutir les milles  au reaching (vent de travers) !

Tous les plaisirs de la glisse seraient alors au rendez-vous, un pur bonheur pour les minïstes… mais il faudra penser à garder un peu d’énergie sous le coude.

Rester frais

La remontée vers la Trinité-sur-mer via le pont de l’île de Ré se fera le long des côtes, vendéennes puis bretonnes. Les concurrents devront à nouveau composer avec les effets de côtes et les courants locaux. Ceux qui auront su gérer leur sommeil et leur alimentation disposeront de la fraicheur d’esprit et physique nécessaire pour tirer leur épingle du jeu jusqu’à l’arrivée.

Le coup d’envoi est prévu lundi 4 mai à 11h, après un ultime briefing météo à 8h30.

 

Suivez la course sur les réseaux sociaux

#MinienMai2015

4 mai : 8h30 Briefing météo à la SNT – 11h00 Départ en Baie de Quiberon
8 mai : 18h00 Proclamation des résultats – 20h00 Soirée des skippers

Liste des inscrits au 30 avril

17 prototypes

8 « proto-série » (bateaux de série classés en prototype en attendant leur homologation)

30 bateaux de série

11 nationalités : 4 hollandais, 2 allemands, 2 anglais, 1 australienne, 1 belge, 1 chinois, 1 estonien, 1 espagnol, 1 irlandais, 1 suisse, 40 français.

Web : www.snt-voile.org/evenements/mini-en-mai

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire