Les prix attribués aux lauréats du Festival International des Nuits Polaires

« Lorsque nous l’avons créé, en 1995, à l’époque, peu de gens se souciaient du réchauffement climatique et de tout ce que cela allait impliquer dans le monde polaire…Depuis bien des glaces et des glaçons ont fondus…
Les « glaçons d’or » sont devenus tout un symbole : comme la banquise, ils fondent…Rappelant la fragilité de ce milieu, où chaque incursion ne devrait laisser aucunes traces autre que celles de nos de pas dans la neige !
Matérialisés par un ulu (un couteau de femme inuit), les glaçons d’or récompensent les meilleurs films ou montages audiovisuels, tout en gardant une connotation « ATR » de tourisme responsable ! Au final ce sont 3 prix qui sont attribués »
L’équipe organisatrice du  Festival International du Film Polaire, Grand Nord, Grand Large

Le festival réunissait encore cette année des films et productions remarquables.
Les mystères de la Yakoutie, le Groenland du XXlème siècle, la faune de l’Arctique, la recherche scientifique, l’aventure polaire… Autant de sujets variés sur un seul et même thème : les mondes polaires

Le jury, sous la présidence de Dominique Bromberger a eu cette délicate charge de sélectionner les lauréats parmi les 16 films en compétition.

Pour cette très belle édition 2011

Le Glaçon d'or du Festival International du Film Polaire

Le glaçon d’or a été attribué à

Under the pole / On a marché sous le pôle
une expédition extraordinaire où l’aventure humaine prend tout son sens…des images sous la banquise remarquables, des fonds marins et une faune inhabituelle

Le  Coup de coeur du jury à

Aantchyk
Ce prix salue un film fait en Yakoutie et réalisé par un réalisateur yakoute. ici il ne s’agit pas d’aventure ni d’extrême mais d’une fiction tournée avec des acteurs non professionnels; un film simple et touchant de sincérité

Le Grand prix du public :

Les nomades du cercle polaire :
Des paysages époustouflants, superbement mis en valeur par le réalisateur, un témoignage de la vie des derniers nomades

Mention spéciale :

Rêve sous la mansarde .
Un encouragement à notre plus jeune réalisateur qui a fait son premier film suite à une navigation au Groenland pour rendre hommage à Paul-Emile Victor.

Ours polaires avec ou sans glace :
Ce film tourné en 2005 ne pouvait pas faire partie des films nominés, mais le jury a tenu à mentionner la qualité des images.

Pour plus d’infos : http://www.festivalfilmpolaire.com

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire