Les projets concernant la politique commune de la pêche déçoivent les acteurs de la CNPMEM*

Des attentes, un projet, une déception!. La PCP 2012 ne répond pas aux espoirs de la profession.
Le Comité National des Pêches Maritimes et Elevages Marins* (CNPMEM) précise sa position :

LOGO CNPMEM//Le monde a évolué, la pêche française aussi : effort sur la sélectivité, meilleure collaboration entre les pêcheurs et les scientifiques pour la définition de mesures de gestion, développement croissant des bonnes pratiques des pêcheurs pour une pêche durable et responsable…

Une réforme de la politique commune de la pêche (PCP) était donc souhaitée par les professionnels qui avaient eu l’occasion d’exprimer leurs attentes, notamment lors de leur réponse au livre vert de la Commission Européenne.

Les pêcheurs français sont fortement déçus, à l’instar des différentes prises de positions de ces derniers jours, par le texte présenté par Madame Damanaki, commissaire européenne.

Aussi, le Comité National des Pêches Françaises se prononce contre l’objectif du rendement maximum durable (RMD) d’ici 2015, contre l’interdiction totale et immédiate des rejets et contre les quotas individuels transférables (QIT).
Le Comité National des Pêches Françaises demande que la commission Européenne stoppe sa réflexion destructrice vis-à-vis de la pêche européenne et se tourne vers une politique d’avenir constructive, viable et fiable qui soit aussi un exemple pour la pêche au niveau mondial.

Pour ces raisons, le CNPMEM attend du ministre de l’Agriculture et de la Pêche, Monsieur Bruno Le Maire, qu’il défende dès demain au conseil des Ministres de la pêche, l’objectif 2020 du rendement maximum durable RMD conformément à la déclaration de Nagoya, la diminution progressive et au cas par cas des rejets par une meilleure sélectivité des engins de pêche et l’accès à la ressource non mercantile et non transférable.
Et au-delà de l’accès à la ressource et de la bonne gestion des stocks halieutiques, l’enjeu de la Politique Commune de la Pêche, c’est aussi de tenir compte du métier de marin pêcheur, garants de la pêche durable//.

www.comite-peches.fr

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire