Les Tonnerres de Brest ont fait du bruit au Nautic

Les Tonnerres de Brest ont été présentés ce mardi  sur la scène du Nautic à Paris.

Les Tonnerres de Brest 2012 » ont souhaité marquer le coup à l’occasion de la 51ème édition du Salon International de Paris !
Sur la Seine du Nautic, en présence de François Cuillandre, Maire de Brest et de Laury Thilleman, Miss France 2011 et ambassadrice de ce rassemblement maritime international, « les Tonnerres de Brest 2012 » ont dévoilé leurs festivités à terre comme en mer, que près de 650 000 visiteurs découvriront du 13 au 19 juillet 2012.

F.Cuillandre maire de Brest et L. Thilleman Miss France 2010 Tous les passionnés de bateaux, de culture et de découvertes  vont pouvoir se retrouver dans le cadre de cette véritable exposition universelle de la mer et du monde maritime.
Les Tonnerres de Brest attireront sur les quais de la ville une foultitude de visiteurs et la Rade s’animera au gré des évolutions des milliers de voiliers venus des quatre coins de la planète fêter ce rassemblement de toutes les marines.

Les Tonnerres de Brest vont aussi accueillir la Krys Ocean Race

En 2008 déjà, les bêtes de course au large s’étaient mêlées aux goélettes, thoniers, quatre mâts, barques et autres vieux gréements ou bateaux de travail traditionnels.
À l’arrivée de son record de la traversée de l’Atlantique Nord en solitaire à bord de son trimaran Sodeb’O, Thomas Coville avait alors reçu à Brest, un accueil dont la chaleur et la ferveur résonnent encore à l’oreille et au cœur du marin.
Depuis, Franck Cammas, Pascal Bidégorry et tout récemment Loïck Peyron ont mis les voiles au départ du dernier refuge avant le nouveau monde, pour s’élancer sur le Trophée Jules Verne, dont l’histoire est intimement liée à la cité finistérienne.Une arrivée au cœur de la fête de toutes les marines

En 2012, alors que les 20ème fêtes maritimes battront leur plein, toute la ville vibrera à nouveau d’émotions transatlantiques à l’occasion de l’arrivée de la Krys Ocean Race, premier volet océanique des MOD 70.

D’un monde à l’autre, de New-York à Brest, les six équipages qui constitueront la flotte monotype de trimarans de 70 pieds viendront alors mêler leur sillage à celui des voiliers du patrimoine.
Cité maritime mêlant tradition et modernité, la ville de Brest offrira aux grands noms de la voile – Michel Desjoyeaux, Roland Jourdain, Sébastien Josse ou encore Sidney Gavignet – le savoir-faire incomparable de ses équipes et un accueil à la mesure de la bagarre qu’ils auront livré, une rencontre attendue entre une culture, des échanges forts, et un défi humain et technologique unique !

Pour Jean-Claude Lardic, vice-président de Brest événements nautiques : « Il existe un lien naturel entre Brest, port à l’Ouest de l’Europe et cette tradition d’accueil des courses océaniques. Notre ville est depuis toujours port de départ et d’arrivée des plus grands records et souhaite clairement renouer avec les épreuves océaniques. Mais elle s’est aussi beaucoup transformée et ces changements nous poussent à regarder vers l’avenir. Cette nouvelle épreuve et le MOD 70 sont pour nous l’avenir. Son arrivée pendant les fêtes est un bon moyen de montrer le monde maritime sous toutes ses facettes.

Krys  c’est en Bretagne, 65 magasins Krys et sur la façade atlantique. Ils sont près de 200 qui vont sûrement venir fêter cette arrivée à Brest.

Pour Marco Simeoni, Président de Multi One Design SA : « Je me réjouis d’être à Brest pour cette arrivée. Je n’ai encore jamais eu la chance de participer aux Tonnerres de Brest, ça va être une fête exceptionnelle « .

Les mots de Roland Jourdain, skipper du MOD 70 Veolia Environnement : « C’est un immense plaisir d’être au début d’une aventure comme celle-ci. Les Tonnerres de Brest sont un beau témoignage de l’héritage maritime et c’est un tellement beau cliché que de voir nos bateaux au milieu de cette fête. Il faudra venir ! ».

Michel Desjoyeaux, skipper du MOD 70 Foncia : « J’ai souvent eu l’occasion de venir à Brest. Cette arrivée va être un peu un choc des générations entre ces bateaux en bois et nos machines en carbone sur trois coques. On sera content d’aller à New-York, content d’en partir et content d’arriver à Brest! ».

Sébastien Josse, skipper du MOD 70 Groupe Edmond de Rothschild : « L’arrivée de cette course transatlantique à Brest va ressembler à un joli mélange des genres. Entre nos bateaux qui naviguent entre 30 et 35 nœuds et ces vieux gréements qui vont à moins de 10 nœuds, le spectacle va être vraiment joli. Arriver après sept jours de mer et pouvoir s’éblouir devant ces milliers de bateaux est une belle chance. Je ne me suis jamais rendu aux Tonnerres de Brest et ce sera une belle occasion! ».

Encore une course qui fera du bruit au cœur des Tonnerres de Brest.

 

 

 

 

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire