L’état de pollution de la Méditerranée est très inquiétant, attention au point de non retour !

Le sénateur de l’Aude, Roland Courteau a présenté cette semaine au Sénat un rapport plus qu’alarmant sur l’état de cette mer fermée, la Méditerranée.
Il y a plus d’une dizaine d’années le naturaliste écrivain Yves Pacalet,  s’était longuement penché sur l’état de cette mer dont l’eau met un siècle à sortir dans un beau livre intitulé « La Méditerranée, la mer blessée ».
La Méditeranée - Corse- @A.Cassim
Cette mer bordée par plusieurs états est victime de surpêche, de déchets de matières plastiques, de polluants organiques, de résidus médicamenteux.
La grande bleue risque de perdre de sa couleur et de sa beauté !

Elle va mal et selon le sénateur Roland Courteau  le « point de non-retour » n’est pas loin.

Le texte de l’Office parlementaire des choix scientifiques et techniques (OPECST) de 300 pages recensent tous les maux qui rongent la Méditerranée.

Une synthèse de quatre pages de ce rapport est très accessible à tous et est à découvrir absolument.  Cliquer ici pour consulter ce texte intitulé La pollution de la Méditerranée : état et perspectives à l’horizon 2030, est disponible sur le site du Sénat.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire