L’express-Sapmer de Pierre-Yves Lautrou abordé par un navire de pêche

Dernières infos :  L’Express-Sapmer ne pourra être réparé dans les temps

Suite à la collision, mercredi 20 octobre soir, du Class 40 avec un navire de pêche, L’Express-Sapmer de Pierre-Yves Lautrou ne pourra pas prendre le départ de La Route du Rhum “La Banque Postale. Une décision prise après la visite samedi soir de l’expert .

L’étendue des dégâts laissait peu de doute sur la faisabilité d’une réparation dans les temps, Emmanuel Le Borgne, expert mandaté par les assurances et marin d’expérience, l’a confirmé hier soir. « Il ne lui semble pas raisonnable de réparer dans les délais impartis de manière sérieuse, précise le skipper, et je suis d’accord avec lui. »
Le choc, d’une extrême violence, a provoqué de gros dommages : « nous déplorons un trou d’1m50 de large sur 1m de haut environ, le pont est plié et délaminé sur plus de deux mètres, le roof est déchiré et présente de multiples fissures, le ballast avant est ouvert, trois varangues sont cassées, le fond de coque est également fissuré sur près d’un mètre » indique Pierre-Yves Lautrou.
Il s’agit là d’une liste non exhaustive des dégâts apparents puisque la structure de la quille et l’ensemble du gréement n’ont pas encore été inspectés.
Le Class 40 sera gruté à Saint-Malo en milieu de semaine prochaine. Débutera alors un long chantier de réparation de plusieurs semaines.

Dès à présent toute l’équipe de L’Express-Sapmer évalue les différentes solutions de remplacement pour permettre à Pierre-Yves de prendre le départ de la course : « nous réfléchissions à la possibilité de louer un autre bateau », explique le navigateur. La décision finale sera prise en milieu de semaine prochaine.

P-Yves-Lautrou-skipper-Express-Sapmer @JM Liot

Retour sur la scène de la collision le 20 octobre :

Parti mardi en convoyage de Lorient pour rallier le port de Saint-Malo, à 10 jours du départ de la Route du Rhum-La Banque Postale, le class 40 L’Express-Sapmer de Pierre-Yves Lautrou s’est fait aborder hier soir vers 20h par un bateau de pêche. Le bateau a été remorqué dans la nuit par les bénévoles de la SNBSM et se trouve actuellement dans la zone technique du bassin Duguay-Trouin à Saint-Malo en attendant le passage des experts.

« Nous étions au large de Cap Fréhel, quand un bateau de pêche est rentré en collision avec nous vers 20h. Tanguy Leglatin qui faisait le convoyage avec moi, était à l’intérieur et je venais de le rejoindre quand nous avons senti un choc violent. Le bateau de pêche ne s’est malheureusement pas arrêté et nous avons tout de suite déploré un trou d’environ un mètre sur le flan bâbord. Il y a également des dégâts sur le pont, les ballast sont ouverts mais nous n’avons pas démâté. Nous avons continué à faire route vers Saint-Malo puis les bénévoles de la SNBSM nous ont remorqué jusqu’au port où nous avons pris le sas vers 4h00 cette nuit» explique ce matin Pierre-Yves Lautrou.

Depuis l’annonce de l’accident la solidarité maritime s’est mise en marche et les messages d’encouragement affluent de toute part. « Je tiens à remercier l’ensemble de mes partenaires, les écuries de course et les concurrents présents à Saint-Malo qui m’ont proposé leurs services, mais aussi mes confrères et l’ensemble des « supporteurs » du projet pour leurs soutiens. Cela fait vraiment chaud au cœur dans la tourmente ! »

En attendant, la gendarmerie maritime poursuit son enquête pour retrouver le navire qui a causé l’accident et a continué sa route.

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire