LinkyTag : et si la nouveauté du Nautic 2014… c’était d’aider simplement à sauver des vies en mer* !

Les objets connectés ont fait une entrée fracassante et irréversible dans le monde des médias et du grand public  : bracelets, montres, lunettes… personne n’échappe à leur forte émergence.
Utiliser l’Internet des Objets pour la plaisance, et en tout premier lieu dans une application destinée à la sécurité des biens et des personnes, tel est le défi technique et technologique qu’a relevé la start-up LinkyTag en développant le premier capteur GPS destiné à la plaisance connecté à une simple application sur un téléphone portable

L’homme à la mer plus jamais seul !
Linkytag
LINKyTAG : Capteur GPS et application mobile veillent sur votre sécurité

Sachant qu’aujourd’hui la grande majorité des plaisanciers sont équipés de téléphones mobiles performants, l’idée fondatrice du projet développé par LinkyTag est de proposer aux utilisateurs qui naviguent dans une zone dite  »côtière » à moins de 6 milles nautiques des côtes – majoritairement couverte par les opérateurs GSM – un assistant d’alerte et de sauvetage en mer, principalement axé autour d’une procédure d’Homme à la Mer – Man Over Board (MOB) accessible à tous et simple à mettre en œuvre.

Grâce à des techniques innovantes, couplée à un ou plusieurs capteurs tracker-GPS, l’application permet d’automatiser, d’accélérer et de suivre les procédures de ce type d’alerte et de faciliter le sauvetage.
Son réseau communautaire permet d’alerter automatiquement en temps réel les plaisanciers présents à proximité de la zone de l’incident

Une version incluant une connexion GSM est également en développement à destination des sports de glisse – planche à voile, kitesurf, scooter de mer, Kayak de mer – permettant un déclenchement autonome d’une alerte à partir du capteur intégré dans un bracelet montre multifonctions !

U
n marché à fort potentiel
La navigation de plaisance en France représente en 2013 une flotte de plus d’un million d’unités, dont 75% sont des navires à moteur et 72,5% d’une longueur inférieure à 6 mètres.
Si des procédures d’alertes éprouvées existent avec la VHF, l’AIS et le téléphone, l’automatisation des alertes est aujourd’hui encore réservée à des matériels onéreux et disproportionnés par rapport aux besoins de la grande majorité des plaisanciers.
Le nombre de plaisanciers français est estimé à plus de 4 millions.
Les immatriculations de navires neufs en mer ont atteint 14 000 en 2013 (hors Dom-Tom) et les ventes de navires d’occasion ont concernées 64 000 unités.

Le système, disponible à la fois sous IOS et Android, sera visible en exclusivité au Nautic à Paris, Porte de Versailles, du 6 au 14 décembre 2014, sur le stand LinkyTag

*LinkyTag n’a pas vocation à remplacer les matériels de sécurité obligatoires à bord des embarcations suivant la catégorie de navigation pour laquelle elles sont armées.
Site : www.linkytag.com

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire