L’œil de Bertrand Pacé entraîneur de « Dunkerque Voile » sur le Tour de France

Fin de la première moitié du Tour de France à la voile 2015. Les 28 équipages engagés ont enchaîné cinq étapes depuis Dunkerque. Après une dernière journée en Atlantique ponctuée par des parcours en stade nautique sur le plan d’eau des Sables d’Olonne, le groupe de jeunes dunkerquois et leur trimaran « Dunkerque Voile » reprendront la mer demain à Roses en Espagne. Ils sont actuellement 13ème au classement général provisoire.

Interview de Bertrand Pacé, manager de Voile Ambition Dunkerque, entraîneur de « Dunkerque Voile » sur le Tour de France, et huit fois vainqueurs de la grande boucle vélique…

2015.Photo © Jean-Marie LIOT

2015.Photo © Jean-Marie LIOT


1) 
Quelle est votre analyse des cinq premiers actes de l’équipage aux couleurs de Dunkerque ?

Il y a du bon et du moins bon. Nous sommes plutôt à l’aise sur les parcours côtiers. Hier, aux Sables d’Olonne, nous avons enroulé la première marque en quatrième position par exemple. En revanche, c’est plus difficile sur les parcours en stade nautique. Nous manquons d’expérience sur cet exercice. Nous faisons des erreurs qui coûtent chères tant la flotte est au contact, mais nous progressons et c’est le plus important pour notre projet de formation.

2) La formation est au centre de la participation de « Dunkerque Voile » au Tour de France à la voile. Les jeunes sont-ils sur la bonne voie ?

Clément Meister, Timothée Deplasse, Damien Seeten qui sont avec nous depuis le début du Tour de France ont progressé énormément dans le maniement du bateau et tactiquement parlant. C’est positif. Ils murissent en tant que personne au fur et à mesure de la compétition. Nous sommes souvent les premiers à avoir démonté notre trimaran « Dunkerque Voile ». C’est un signe.

3) Les concurrents sont beaucoup sur l’eau mais également à terre. Le temps passé au montage et au démontage des trimarans, l’enchaînement des étapes est un facteur important de ce Tour de France, nouvelle formule, qu’en pensez- vous ?

Nous perdons beaucoup de temps à terre. On va dire que c’est une première pour les organisateurs du Tour de France. Cela sera mieux l’année prochaine. C’est un peu la découverte pour tous. Nous devons nous adapter aux infrastructures des villes – étapes à chaque fois afin d’être prêts à partir en mer.

4) Pierre Noesmoen vous a rejoint aux Sables, Quentin Wallerich et Anaïs David en Méditerranée. Comment voyez- vous la suite de ce Tour de France pour « Dunkerque Voile » ? Une place dans le top 10 est-elle jouable ?

Avec Frédéric Watteau, le second entraîneur de Voile Ambition Dunkerque, nous ne pensons pas être à la hauteur du top 10 pour l’instant. L’objectif sportif, que j’ai envisagé avant le départ, est le milieu de tableau. C’est déjà une belle performance pour des jeunes qui n’ont pas encore beaucoup navigué à haut niveau.

5) D’un point de vue plus général, quel est votre sentiment par rapport à ce Tour de France ?

Ça s’appelle encore le Tour de France à la voile mais cette nouvelle formule n’a rien à voir avec le passé. Ce qui me gêne, ce sont les parcours « stadium ». C’est un peu toujours pareil et puis les départs au vent de travers enlèvent pas mal d’intérêt sportif. On reste malgré tout dans une certaine logique puisque ce sont toujours les mêmes équipages au premier plan.

L’équipage dunkerquois sur le Tour de France à la voile : Loïc Féquet, Jérôme Vaudelet, Anaïs David, Timothée Deplasse, Pierre Noesmoen, Damien Seeten, Quentin Wallerich, Clément Meister, Bertrand Pacé (manager), Fred Watteau (coach et maintenance)

Dunkerque TFV photo JM. Liot

Dunkerque Voile – photo JM. Liot

Le parcours du Tour de France à la Voile 2015

Tour de France à la voile : départ à la Communauté urbaine de Dunkerque 3 au 5 juillet puis Fécamp 6 et 7 juillet, Roscoff 8 juillet, Pornichet 9 et 10 juillet, les Sables d’Olonne 14 et 15 juillet, Roses 17 et 18 juillet, Gruissan 19 et 20 juillet, Marseille 22 et 23 juillet, arrivée à Nice du 24 au 26 juillet.

Source agence TB PRESS
Tanguy Blondel

La Communauté urbaine de dunkerque au cœur du nautisme

Le territoire dunkerquois est totalement tourné vers la mer. Il dispose de deux stations nautiques d’envergure : les Dunes de Flandre et Gravelines. Avec 15 kilomètres de façade maritime, il est possible de pratiquer toutes les activités nautiques à la Communauté urbaine de Dunkerque : la voile habitable, la voile légère, la planche à voile, le kitesurf, le char à voile… La CUD possède deux grands ports de plaisance à Gravelines et au cœur de la ville de Dunkerque. La voile de compétition n’est pas non plus oubliée puisqu’il est proposé aux jeunes régatiers aguerris d’incorporer « Voile Ambition Dunkerque », pôle d’excellence soutenu par la Communauté, la Fédération Française de Voile et la Ligue de Voile du Nord-Pas-de-Calais. De nombreux marins d’exception sont dunkerquois. C’est le cas de Bertrand Pacé, Joe Seeten, Thomas Ruyant, Damien Savatier, Pascal Leys…

Tout savoir sur la Communauté urbaine de Dunkerque : http://www.communaute-urbaine-dunkerque.fr/

L’actualité d’une partie du nautisme à la Communauté urbaine de Dunkerque (articles, brèves, videos, photos) :www.dunkerque-nautisme.com

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire