L’ombrage du Canal du Midi menacé

Les platanes qui bordent les berges du Canal du Midi risquent tous de disparaître, et le paysage idyllique  devenir bien différent !

Ils sont plus de 40 000 platanes centenaires à border le canal du midi, cette voie d’eau de 240 kilomètres, creusée sous le Roi Soleil.
Canal du Midi photo du site VNFLa menace qui pèse sur les arbres du Canal du Midi est un champignon, dévastateur, le chancre coloré (ceratocystisplatani).

Ce champignon, microscopique, ronge petit à petit les arbres qui se fragilisent et menacent de tomber.

La maladie a été mise en évidence en 2006 sur certains platanes, qui déjà ont été abattus, mais la contamination n’a pas pu être enrayée.

Selon VNF (Voies Navigables de France), le champignon continue sa propagation et pour des raisons de sécurité, il faudra probablement envisager d’abattre tous les arbres.

L’avenir des rives du Canal: abattages mais aussi nouvelles plantations.

Le coût de ce chantier serait de 200 millions d’euros.
Cette somme engloberait l’élagage des arbres sur plusieurs années mais aussi la replantation de nouvelles espèces moins fragiles.

Sans ses platanes, le Canal du Midi perdrait de tout son charme et de son âme.

Le Canal du Midi est un site classé au patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco.
Cette catastrophe risque de lui faire perdre cette distinction lors de la réévaluation du canal en 2012.

Chaque année, 50 000 personnes naviguent sur ce canal, plus de 1000 voiliers empruntent également ce passage entre l’Atlantique et la Méditerranée, sans compter les milliers de promeneurs qui profitent de l’ombre des platanes.

Collaboration Marie Gauvain

 

    Imprimer Commenter Partager

    Laisser un commentaire